La pluie et le beau temps

La forme ?

Le travail, la famille, les enfants, le chien, le chat, ça va bien ?

De mon coté, j’en profite beaucoup…peut-être un peu trop…J’ai passé mon mois de vacances entre sorties, bouffes, concerts, rencontres, le temps passe vite…

C’est cool !

Je me dis maintenant qu’il est temps que je passe aux choses sérieuses et que je me rappelle un peu pourquoi je suis venu ici aussi : Le travail !( ça coïncide peut-être aussi avec le fait que je ne vais pas touché mon prochain salaire avant un moment maintenant :p).

Sinon niveau température, le mois juin était pas trop chaud mais depuis lundi le thermomètre grimpe. Il fallu bien sûr que ma clim’ tombe en panne à ce moment là. J’ai passé du coup des moments difficiles. Il faisait 29°c la nuit et 34°c le jour dans l’appartement. Le jour je ne restais pas chez moi et j’allais me rafraîchir au café, au supermarché ou au centre commercial et le soir obligé de dormir avec les deux fenêtres ouvertes pour laisser la fraîcheur rentrée et obligé aussi de me faire piquer par les moustiques. Le typhon qui est passé hier a apporté un peu de fraîcheur. Le thermomètre est descendu à 28°c. Youpi ! Mais ça va, tout devrait s’arranger le réparateur vient demain.

À bientôt ! Je vous tiendrais au courant de tout ça.

The Last :'(

La date de mon voyage coïncidait pile poil avec le dernier concert des °C-ute au Saitama Super Arena le 12 juin. Je me demande si c’était fait exprès… 😉

Le Saitama Super Arena est une salle complètement couverte d’une capacité maximum de 37 000 places. Elle accueille beaucoup de manifestation sportive (foot, basket, hockey…). C’est une des plus grandes salles  du Japon pour accueillir des concerts. C’était la première fois pour moi.

Les °c-ute, c’est un groupe d’idoles qui a été formé il y a maintenant 12 ans. Leur premier single est sorti le 6 mai 2006 : Massara Blue Jeans, en français mon nouveau jean bleu (Non ce single n’a pas été sponsorisé par Levi’s ;p).

Elles sont jeunes, Maimai la plus jeune a 10 ans et Erika la plus vieille a pratiquement 15 ans au moment de la sortie de ce single. Le groupe perd une membre, Megumi et puis encore 2 membres Kanna et Erika au fil des années pour finir à 5 membres. Ça n’empêche pas le groupe de progresser et de grandir petit à petit.

Le groupe va ensuite rester à 5 membres de fin 2009 jusqu’à juin 2017. à 5, le groupe a des débuts difficiles, se cherchant un peu. Airi la chanteuse principal est trop mise en avant et les autres cherchent un peu leur place mais il se structure, trouve son équilibre avant de franchir une à une les étapes qui le conduit vers le sommet.

2008, c’est l’année où j’ai connu le groupe. C’est l’année où j’ai découvert les idoles sur Nolife et parmi toutes les idoles, il y avait ce groupe. Je suivais le groupe mais d’autres groupes m’intéressaient beaucoup plus. Les Berryz, Buono ou les Morning Musume par exemple.

Le premier coup de tonnerre est arrivé pour moi avec Dance de Bakoon.

2010 est l’époque où on commence à voir du contenu officiel de groupe d’idole apparaître sur Youtube. Un petit phénomène apparaît à la même époque avec cette vidéo de Chisa en train de danser.

Elle semble anodine aujourd’hui mais à l’époque, c’était exceptionnel de la voir danser comme une fan le ferait dans sa chambre. Elle avait fait son petit buzz, elle atteint vite le million de vues et elle reste encore une des vidéos les plus vues du groupe sur Youtube.

2011, C’est l’année où de mon second voyage au Japon. C’est l’année où j’ai enchaîné beaucoup de concerts des °C-ute avec Eva. L’album Chou Wonderful est une tuerie et la tournée une claque. Il prend la première place dans mon cœur parmi les groupes d’idoles au niveau de la performance sur scène.

2012, le troisième voyage au Japon et le groupe est encore meilleure. Je me rappelle de l’event pour la sortie du single Kimi wa jitensha watashi wa densha de kitaku au Sunshine d’Ikebukuro . On était de nombreux français sur place et il y avait un monde fou. Elles battent d’ailleurs leur record de vente pour ce single. Elles sont prêtes pour dépasser les frontières des fans d’idoles et conquérir le monde.

2013, C’est une grande année, nos souhaits sont exaucés, elles viennent à Japan Expo en France et elles vont donner un concert au Budokan (capacité 14 000 personnes) pour la première fois. Elles sont au sommet et elles ne vont plus jamais le quitter.

2014, un concert dans une salle encore plus grande Yokohama Arena (17 000 personnes) et elles reviennent encore en France pour un second concert à Japan Expo avec les Berryz. Elles sont toujours sur le toit du monde.

2015, 2016, 2017 Elles sont de plus en plus connus et respecter à travers le Japon enchaînant les gros concerts au Japon mais aussi au Mexique et en France en battant successivement des records de vente de single jusqu’à cette fameuse date du 12 juin 2017 avec leur dernier concert au Saitama Super Arena.
Étant au Japon pour 3 mois, je n’avais pas forcément les moyens de me prendre une bonne place du coup, je me suis rabattu sur une place derrière la scène.

C’était un peu bizarre car je n’avais pas une vue complète de la scène, on les voyait de dos. Mais On était près et avec l’écran, on les voyait quand-même. Elles sont venues quelques fois vers nous.

Le concert était parfait ! Une setlist parfaite, un concert plein d’émotions avec quelques invités qui les ont remerciés. Elles ont eu des larmes aux yeux très souvent et moi aussi d’ailleurs. 2 rappels pour plus de 3 heures de concert pour finir à 21:10.

Merci à elles pour toutes ces années.

 

 

 

 

 

 

Le quotidien

Je m’installe petit à petit.

Je prends mes repères dans le quartier. Il y a un assez grand supermarché où trouver de la nourriture bon marché.

Je m’essaye à la cuisine en achetant des produits locaux. J’ai acheté de quoi faire de la soupe miso composé de pâte de soja fermenté avec du wakamé (des algues) et du tofu. J’ai cuisiné des omelettes à base de champignons et de pousse de soja aussi. Essayer des soba, des pâtes classiques avec des sauces. Pour l’instant c’est un peu expérimentale. On verra si j’essayerai pas des vrais recettes plutôt.

Le quartier est assez calme juste que ma chambre donne juste en face d’une maternelle ou d’une crèche (je sais pas trop) et ça braille de temps en temps le matin quand les parents déposent leur progéniture.

Sinon on va dire que je me laisse vivre pour l’instant, j’en profite un peu. J’ai fait quelques concerts et quelques soirées avec des français de passage ici, j’ai retrouvé des amis et je m’en suis fait des nouveaux. Tranquille !

 

Camp de base

L’escale à Zurich n’était pas aussi rapide que je le pensais. L’avion a eu un gros problème technique pendant la préparation avant le décollage. J’ai attendu à Zurich 5h30 au lieu d’une 1h30. Au final, l’avion a eu un retard de 3h30 à l’arrivée. De quoi donner envie de piquer du nez dans les transports avec le décalage horaire.

Je me retrouve maintenant dans ma chambre à Otsuka (quartier de Tokyo) que je vais occuper tout mon séjour. Ça me change un peu de mon 65m2 de Lyon.😝

Japon, me revoilà !

3 mois au Japon.

3 mois pour trouver un travail.

3 mois pour savoir si je peux vivre dans ce pays.

3 mois pour profiter un peu aussi et découvrir encore des nouvelles choses.

3 mois pour me laisser vivre, sans programme prédéfini, ni contrainte, ni stress.

Voilà succintement comment s’organise mon 8eme voyage au Japon qui commence aujourd’hui.

Départ à 10h15 en direction de Zurich pour une petite escale avant de repartir pour Tokyo.

Ascension du Mont Fuji

On est parti un lundi, lundi 8 août après midi exactement. Depuis le début de mon voyage je reporte cet ascension pour trouver la météo parfaite au sommet. Avec l’ami Fukuda, on réfléchie ensemble et on se pose la question. On essaye de faire correspondre nos agendas et la météo. On en parle le week-end le précédent et mardi a l’air pas mal pour la météo. Le problème est que la météo est toujours changeante au sommet et les prévisions sont vraiment sûr que 24h à l’avance. Et elle change. Ce mardi pas mal s’est transformé en lundi pas mal. Ensuite le temps a l’air de se gâter pour le reste de la semaine. Lundi matin, on en rediscute. On est libre tous les deux et il va faire beau. C’est parti ? Yesss !  On regarde le bus direct depuis Tokyo, complet! Aïe. Une autre solution, il reste le train jusqu’au pied du mont fuji, puis le bus local qui nous emmène à 2000m. Hop go !

Il existe beaucoup de solutions pour grimper le mont Fuji. Mon envie était de faire l’ascension de nuit et de faire le levé du soleil. Un très grand classique. Fukuda avait la même envie mais avait une préférence pour faire l’ascension de jour, dormir dans un refuge à 3000m et rejoindre au sommet un peu avant le levé du soleil. Une proposition alléchante aussi. Du coup, comme on s’est décidé à la dernière minute, ça sera ascension de nuit direct.

Départ donc lundi 8 août à 15h20 de Tokyo, de Nishi Nippori exactement. 3h de train avec des changements qui nous permet de passer au supermarché faire des provisions car le voyage va être long. Je prends 4 litres d’eau, 4 onigiri (des boulettes de riz) et des barres de céréales. J’ai bien mangé avant, je devrais tenir. Il est possible d’acheter de l’eau ou de se nourrir pendant l’ascension mais à des prix qui donnent envie de faire des provisions avant.

CpUvlD-VUAAZV2O

Ensuite, c’est le bus pendant une bonne heure pour arriver à la 5ème station (il y en a 10) à 2300m. On arrive là bas vers 20h. Cette station est la dernière station accessible depuis la route. Il y a un endroit pour se reposer et on peut manger ou boire. Il fait 15°C environ. On est pas mal, ça change des 30°c étouffant de Tokyo l’après-midi. On se repose et on commence à s’habiller chaudement.

21h le départ à pied !

IMG_6808

Le mont Fuji est inscrit depuis 2013 au patrimoine mondial de l’UNESCO et depuis il y a un don de 1000 yens (environ 8€) qui est demandé à tous les randonneurs. il n’est pas obligatoire.

La première partie est facile. Ça monte pas mal mais rien de bien méchant. Il n’y a pas trop de monde. C’est cool. Il y a un petit vent qui vient faire chuter le thermomètre. Avec ma lampe que j’utilise pour les trails de nuit, je vois bien. J’aurais presque envie de courir. Fukuda a du mal à suivre mon rythme. Il n’a pas forcément l’habitude. Je l’attends à chaque fin de lacet.

Un moment, on se rend compte qu’on a pris un mauvais chemin à un moment entre la 6ème et 8ème station. On a pris un chemin de service utilisé pour les secours et fait pour qu’un véhicule à chenille puisse passer. C’est cool, il est tamisé mais il est interdit au piéton normalement.

IMG_6822

Il est 0h30 et on est à 3100m. Il y a quelques passages où il faut s’aider un peu des mains pour traverser des grosses pierres.

IMG_6824

Il fait 7°c, j’ai froid. J’ai beau avoir des couches sur moi, un polaire, des gants, un bonnet, un pantalon collant et des grosses chaussettes de ski, j’ai froid. J’ai du mal à rester en place. Dès que je suis immobile, je ne supporte pas le froid, je tremble. Je regrette les 30°c de Tokyo. Je n’ai pas de mal de tête dû à l’altitude, c’est déjà ça. Fukuda a du mal et prend des longues poses pour s’habituer à l’altitude. Il supporte moins bien.

IMG_6832

Il est 3h10 à la station 8.5 à 3450m, je crois que je vais mourir par le froid. C’est la dernière pause avant le sommet. Il commence à avoir beaucoup de monde et le chemin est pentu et il se réduit en largeur. Plus on s’approche du sommet et plus ça ralenti pour finir en file indienne. J’essaye de doubler par fois mais dès que je fais un effort trop important, je sens bien qu’il y a moins d’oxygène et que mon cœur s’emballe. Je prends mon mal en patience.

4h30, sommet ! Enfin ! La dernière partie était peu longue du fait de l’affluence. il ne reste plus qu’à attendre le soleil prévu pour 4h50. Je tremble de partout. Il doit faire pas loin de 0°c avec ce vent.

IMG_6846

Fukuda me rejoint juste avant le spectacle. Du fait de la couche nuageuse autour, j’ai l’impression qu’il se lève de plusieurs endroits à la fois.

IMG_6848

Très vite, le jour arrive. Il est là. Et le thermomètre remonte. \o/ Le soleil, mon sauveur.

Je peux admirer ce que je viens de monter et voir les retardataires qui arrivent.

IMG_20160809_044518637

Après avoir admiré la vue et repris un peu de force, on s’attaque à faire le tour du volcan. Il est 6h du matin.

C’est grand en fait. Je ne m’attendais pas à aussi grand.

IMG_6854

Le centre du volcan

IMG_6855

Et la photo souvenir au point le plus haut à 3776 m. On ne sent même pas qu’on a fait nuit blanche.

IMG_6861

On passe également par le bureau de poste pour poster quelques cartes postales.

IMG_20160809_061544621_HDR

Encore un peu de temps pour admirer la vue.

IMG_6871

Il est temps maintenant de penser à la descente…. On refait un petit tour. Le temps de payer 300 yens (2.5€) pour aller aux toilettes.
Il y a plusieurs chemins pour monter et descendre le Mont Fuji. Pour l’aller, on a pris le plus simple, le plus facile, le chemin Yoshida. C’est le plus emprunter. C’est pour ça que c’était l’embouteillage à la fin. Pour la descente, on se met d’accord pour essayer un autre chemin réputé le plus dur mais qui offre le meilleur panorama, le chemin Gotemba.

On se prépare, je me mets une bonne dose de crème solaire car ça commence à taper et c’est parti. Il est 9h du matin.

IMG_20160809_061534683

La descente est dur. Je suis moins à l’aise que la monté. Il y a des gros cailloux partout qui oblige à faire toujours attention aux chevilles. C’est épuisant.

IMG_6883

Par contre, en effet la vue est sublime. On voit au loin un amas de centre de la dernière éruption, il y a plus de 300 ans.

IMG_6886

Vers 10h, on rejoint la 8ème station puis la 7ème station vers 10h30 à 3000m. C’est dur dur. Ma cheville gauche fait quelques torsions dans les pierres qui me font pas du bien. Même si on descend vite, ça me parait plus long que la monté. Je commence à être épuisé. Fukuda qui était à la traîne à la monté est en bien meilleur forme que moi et me tire.

Après les cailloux, on a le droit au sable de cailloux.

IMG_6901

C’est un paysage lunaire. On peut courir dans ce sable et avec le dénivelé on peut faire des sauts de 2m et vraiment avoir l’impression d’être sur la lune. Il faut juste penser à s’arrêter de temps pour vider les chaussures pleines de petits cailloux.

Et la dernière ligne droite. Le bâtiment blanc au bout c’est la 5ème station à 1900m d’altitude.

IMG_6903

On arrive là bas vers 11h00. Il nous faut ensuite attendre le bus et rentrer à la station de train Gotenba. Il est temps de trouver un bon restaurant et de manger quelque chose de consistant.

Ensuite, Fukuda propose une judicieuse idée de trouver un onsen pour prendre une douche et se reposer un peu avant de reprendre le train pour Tokyo. Le bain chaud repose les muscles, c’est agréable. Il est de temps de rentrer. Retour à l’appartement, 19h. Un repos bien mérité.

Le lendemain, je ne suis pas trop courbaturé. J’arrive à marcher. Il y a les escaliers qui sont durs à monter ou à descendre. Je dirais par rapport à un trail saintélyon, c’est rien.

En conclusion : Superbe ! Magique ! Et à refaire ! C’est une très bonne expérience. J’aimerais retourner et faire le refuge. Ça permet de s’habituer au 3000m et peut-être mieux profiter encore du spectacle. Le faire en mode trail, ça peut-être aussi une très bonne expérience.

 

Plagiste !

IMG_6794

Ah la plage…
Je suis allé à Kamakura. Enfin plutôt je suis retourné à Kamakura. J’en ai déjà parlé ici avec une histoire de faucon qui m’a volé mes maki et je suis allé aussi à coté sur l’île d’Enoshima, très bien raconté ici par albatruc.

Cette fois, c’est pas du tout la même ambiance que j’ai vu. C’est les vacances, Il y a du soleil et il fait chaud. Les japonais disent que l’été est doux mais il fait quand même plus de 30°c et la chaleur est lourde. Heureusement, le ciel est nuageux et avec le vent marin, ça reste supportable.

IMG_6795

On a le droit en été à une ville balnéaire comme on peut voir sur le sud de la France. Les gens bronzent, jouent et se baignent. C’est bien sympa.

Une petite après midi pour profiter tranquillement. Je n’ai pas pris mon maillot de bain parce que je n’étais pas là pour profiter de ça à l’origine. Il y a d’autres choses qui m’attendaient.

IMG_6791

On oublie jamais la musique et les concerts. Sur cette même plage, il y a une scène installé qui ressemble à un hangar et tout l’été en fin d’après midi, on peut se faire un concert près de la serviette.

IMG_6796

IMG_6788 IMG_6801

Il faisait 45°c à l’intérieur. C’était dur. Tellement dur qu’une personne a fait un malaise sans gravité. Le concert était sympa. Les °c-ute étaient en vacances elles aussi. Le concert était moyennement préparé mais vu la chaleur il ne fallait pas trop en faire. Chisa avait un peu mal à la gorge et ne faisait qu’une chanson sur deux. Airi reprenant essentiellement ces lignes et en oubliant avec amusement une de temps en temps. La fin quand elle arrivent avec des pistolets à eau pour arroser le public, c’est une libération. Tout le monde espère être arrosé. Elles ont aussi fait une reprise des B’z, ultrasoul en oubliant aussi une partie des couplets. Heureusement que le public était là pour les aider.

Je vous laisse avec du °C-ute et une version « vis ma vie de fan dans un concert »

arrivé

Je suis bien arrivé.

Un peu de tension à l’aéroport de Bruxelles où je faisais mon escale entre Lyon et Tokyo. J’avais une heure pour changer d’avion, ce qui n’est pas énorme en soit mais pour pimenter le tout, on ne m’a pas fait de carte d’embarquement pour le Bruxelles-Tokyo au bureau d’enregistrement à Lyon. Ce qui veut dire qu’il me fallait trouver un bureau à Bruxelles pendant l’escale. J’ai un peu couru dans l’aéroport pour arriver finalement jusqu’à la porte d’embarquement où on m’a donné directement ma carte d’enregistrement. Plus de peur que de mal.

Je suis installé actuellement dans le quartier de Nishi Nippori très très près de la station de la Yamanote, la célèbre ligne qui fait le tour de Tokyo. Je suis même un peu trop près de la station. J’entends bien le train quand il passe…

Sinon concert !  Ouai, histoire de pas changer.

wp-1470193244722.jpg

Ciao Bella Cinquetti, c’est un groupe que j’ai découvert il y a deux ans et que je retourne à chaque fois avec plaisir. Le groupe fêtait ces 10 ans de carrière et on a eu droit à un live spécial. Une belle ambiance avec des fans toujours aussi chaleureux, des surprises avec des chansons a cappela, doubles rappels, des guests… C’est toujours bien, bien.

wp-1470193237346.jpg

je vous ai parlé de l’ascension du mont Fuji. Ça ne sera pas pour toute suite. Trop de mauvais temps en ce moment, je reporte à la semaine prochaine ou peut-être la semaine encore après si le temps n’est pas meilleur. C’est pas trop le souci, il y a des plans B, pleins !

Pour finir, j’ai en fait créer un compte twitter pour ce blog. https://twitter.com/AirVoyageur
Je sais aussi qu’on m’a demandé de faire du periscope. j’ai crée un compte @airvoyageur.

Je vous laisse avec les Ciao Bella Cinquetti

Et un peu de légèreté.

 

 

 

On s’en repaye une tranche ?

J’avais dit la dernière fois que j’aimerais bien retourner au Japon cet été pour deux raisons. Il y a d’abord ce mont Fuji que j’ai approché et que j’aimerais faire l’ascension et ce concert de Buono prévu fin août.

On ajoute à ça 15 jours de fermeture client début août qui m’oblige à prendre des vacances.

Il ne fallait pas beaucoup de raison pour me décider.

Fin mai, j’ai pris un billet d’avion et poser des congés pour tout le mois d’août. 

Fin juin, je commence à faire programme avec concerts, festival, lieu à découvrir…

Début juillet, je me décide finalement à prendre un pied à terre à Tokyo pour le voyage et faire du JR pass.

Demain 31 juillet, c’est le départ et il est temps de reactiver ce blog.

Il y aura des mises à jour assez vite. La semaine prochaine on commence direct avec une grosse étape de montagne avec ascension Mont Fuji.

À bientôt!

 

Bonne année

Je vous souhaite d’abord une bonne année à tous. J’espère que vous en avez bien profité.

Pour ma part, le réveillon, c’était dur, très dur dans le bon sens du terme. Il a d’abord commencé l’après midi en enchaînant deux gros concerts pour finir à plus de 2h du matin. Puis bar, resto, bar, karaoke pour finir dans la matinée avant de se coucher vers 11h du matin. C’était bien rempli.

Je vais revenir un peu sur les concerts de ce 31. Le premier concert est le Hello Project Countdown réunissant tous les groupes qui ont chanté essentiellement leurs singles de l’année.

1711_ext_08_0_LJ’avais une bonne place et j’étais qu’avec des fans des Morning Musume venu pour le dernier concert de Riho qui tirait ce jour-là sa révérence. Du coup, ils étaient pas très motivés par les autres groupes contrairement à moi. Certains étaient même assis avec leur téléphone et ne regardaient même pas la scène. C’était cool je voyais bien. C’était le bon choix. J’ai découvert les nouveaux groupes qui sont Tsubaki Factory et les Kobushi Factory. Elles sont déjà au niveau. Ca donne envie de les voir en concert. Angerumu et Juice=Juice sont toujours au top et les Country Girls étaient pour la première fois sur scène avec leurs nouvelles membres.

1711_ext_08_1_L

Pour le final avec les Morning Musume, Il y a eu une cérémonie  pour le départ de Riho avec discours de Maimi, discours de Fukuchan et son discours de remerciements. C’était simple, pas trop long. C’était parfait. Elle en faisait  pas trop. C’était bien.

o0480036013529386236

Le concert fini vers 21h30, Le temps de se trouver pour un resto pour manger et c’est reparti pour un deuxième concert à 23h.

Ce concert est aussi Hello Project Countdown mais il est plus festif. Quelques anciennes membres reviennent, on reforme des anciennes unit, on rechante des vieux morceaux. Ça transpire,  Ça s’éclate !

C’était un plaisir d’abord de retrouver Aika, Aichan et Gakisan.

o0480036013529393076

4 ans après, on les retrouve ensemble et ça ne bouge pas d’un pouce. Elles ont repris des morceaux comme Nanchatte Renai, How do you like Japan ou Resonant blue. J’étais placé un peu plus derrière pour ce deuxième concert et j’ai kiffé ma race. Tout le monde était au taquet. La température est monté 10°, le tee shirt était trempé, je ne tenais plus en place.

godofrock3_s

Les actuelles Morning qui les accompagnaient, étaient elles aussi épuisés à la fin. On sent qu’elles ont pas l’habitude de voir ça.

Puis, pas le temps de se remettre de ces événements, il y a un autre groupe très attendu, c’est… Buono !

godofrock1_s

Et la pareil, j’ai pris ma dolorean et j’ai replongé dans mon premier concert au japon en 2010. Juste énorme. Kiss Kiss Kiss ou Renai Rider, j’étais sur un nuage. Et l’annonce de leur retour au Nippon Budokan le 25 août 2016 me donne bien envie de revenir ici pour les voir.

Après ces grands moments, je me retrouve avec des fans vers 2h du matin dans un resto pour déguster un bon nabe devant des bières et du sake pour parler / communiquer / langage des signes / traducteur / dessin / vidéos. Puis vers 4h / 5h on change de bar avant de se retrouver dans un karaoke, pas pour chanter mais juste pour picoler et parler. Un fan sort des mignonnettes d’alcool d’Okinawa qu’il a ramené après un concert des Juice=Juice là bas. C’était pas très bon et fort. Il a fallu qu’un fan en abuse tombe et finisse la soirée aux toilettes. Ces potes attendent qu’il décuve pour rentrer. Moi je les laisse vers 10h du matin pour me coucher.