Carnet de bord Canada

Aujourd’hui, je voudrais vous présenter un cahier un peu spécial que j’ai nommé « carnet de bord Canada« .

43025554Depuis fin Juillet, ce cahier, je le fait passer à tout mes collègues de travail, mes amis, ma famille et mes proches et je leur demande d’écrire un mot, un message ou de faire un dessin. Ils ont droit de faire ce qu’ils veulent sans aucune retenue. En leur précisant la condition suivante, je ne lirai ce cahier que quand je serai dans l’avion. J’ai commencé à le faire remplir par mes collègues de travail fin juillet quand j’ai quitté mon agence puis par certains amis et membres de ma famille. Il me reste encore beaucoup de personne à qui le donner surtout à des amis proches et à mes parents.
Je trouve que c’est un bon moyen de garder un souvenir de chaque personne qui me connaissent et de permettre aux gens d’exprimer leurs impressions sur mon voyage et sur moi-même. Ce livre me tiens vraiment à cœur et j’ai hâte de lire.

Comment m’est venu cette idée de carnet?

Début Juillet, je suis allé à la Japan Expo à Paris pour bien-sûr la culture et la sous-culture japonaise mais aussi rencontrer des personnes que je croise tous les jours sur le forum de nolife. A cette occasion, j’ai rencontré Eivind qui organisait des IRL sur Paris. Il se ballade toujours avec un ou plusieurs cahiers qu’il donne au gens du forum pour noter leurs impressions. A la Japan Expo, il est venu avec un cahier qui était destiné à son départ pour la chine. Il voulait s’expatrier comme moi  pendant un an et il demandait aux gens de marquer un mot pour lui. C’est donc lui qui m’a donné cette idée. Je l’ai bien-sûr étendu à toutes les personnes que je connaissais et j’ai rajouté cette condition de ne pas lire les messages avant mon départ.

Pour finir, je m’excuse d’avance aux personnes que je ne croiserai pas avant mon départ et qui ne pourront pas remplir ce cahier.

J-16 avant le départ

Je suis rentré de vacances. A partir de maintenant, je vais m’atteler à préparer un peu plus sérieusement mon voyage. Il me reste finalement pas beaucoup de temps.

Hier, je suis allé à la sous-préfecture de Sens pour demander un permis international. C’est tout simplement, une traduction du permis national dans les langues les plus utilisées dans le monde. Il permet de conduire dans un peu près tout les pays du monde. Cette procédure ne doit prendre qu’une semaine. Et ben non, comme d’habitude avec l’administration française, on ne sait jamais. Ça se confirme, ils m’ont annoncés deux à trois semaines de délai. Si j’ai de la chance, je l’aurais juste avant partir.
Pour m’énerver un peu plus, mon correspondant québécois m’a demandé si j’avais déjà acheté mon billet d’avion car il m’a dit qu’il y avait des offres très intéressantes en ce moment. J’ai donc très naturellement regardé. J’ai vu que le vol que je vais prendre valait 200 euros alors que je l’ai payé 300 euros il y a quatre mois. La poisse, j’aurais dû attendre pour mon billet maintenant et me prendre à l’avance pour mon permis.

Autre chose, aujourd’hui, je suis allé à la banque pour connaitre les tarifs sur les transferts d’argent. Je ne me suis pas encore décidé sous quelle forme je vais transférer l’argent de mon compte en banque français à mon futur compte en banque canadien. Il existe essentiellement trois possibilités (le virement international, le retrait d’argent avec la carte bleue ou le dépôt d’argent liquide que j’ai récupéré en France).
Je me suis rendu compte que les virements internationales sont très chères. Je suis sûr que je vais apporter de l’argent liquide mais après comment je fais si j’en ai encore besoin. Pour l’instant, je me suis décidé à faire un gros retrait quand j’en aurais besoin avec ma carte bleue en complément de mon argent liquide.

Pour finir, comme je le dis précédemment, je vais m’acheter une voiture et je compte voyager pendant un mois voir un mois et demi à travers le Québec et le Nord-Est des États-Unis. Je me suis organisé un parcours d’environ 3000 km – 4000 km où je compte aller à Montréal, New York, Niagara Falls, Chicago, Toronto puis retourner à Montréal. Je n’ai pas encore le détail exact mais je trouve que c’est un beau programme.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La date approche…

Je suis actuellement en vacances pour profiter des dernières semaines en France et en Europe. Je commence à avoir hâte d’être dans ce pays de grand froid.

Je vais vous parler des conditions dans lesquelles je vais partir.

Pour rester là-haut, j’ai obtenu un visa PVT (permis vacances travail) pour ceux que ça intéresse vous pouvez retrouver des informations ici. J’ai fait la demande en janvier 2009 et je l’ai obtenu à la mi-février. C’était la première étape pour partir. Ensuite, il m’a fallu faire d’autres démarches administratives pour être prêt à quitter la France pendant un an.
J’ai fait quelques recherches pour obtenir des informations en m’appuyant sur des personnes qui ont déjà fait la même expérience. J’ai trouvé un site http://canada.pvtistes.net/. Ce site est un forum qui regroupe une communauté de personnes ayant obtenu le même visa que moi. il contient une mine d’informations très utiles pour un gars comme moi qui ne connait pas forcément bien le pays et qui ne connait pas les conditions optimales pour partir.

Voici la liste des tâches que j’ai effectué pour pouvoir partir :

– Une assurance « spéciale » : Pour partir avec le visa PVT, il faut souscrire une assurance pour couvrir les pépins de santé éventuels, les accidents et un rapatriement au cas où. Cette assurance, je l’ai pris chez Global Partner pour environ 300 euros.

– Le billet d’avion : J’ai pris un aller simple pour Montréal avec la compagnie Air Transat pour environ 300 euros.

– Un passeport : Je me suis assuré que mon passeport est valide pour la durée de mon visa.

Les tâches qu’ils me restent à accomplir avant mon départ:

– Le permis international : Je dois aller à la préfecture pour obtenir un permis international pour pouvoir conduire sans problème en Amérique du nord. J’ai l’intention d’acheter un voiture en arrivant et ainsi pouvoir voyager facilement. Ce permis s’obtient en préfecture avec un délai d’une semaine maximum.

– L’auberge de jeunesse : Je dois trouver un logement (auberge de jeunesse ou hôtel) à Montréal, le temps de trouver une voiture et de pouvoir voyager par la suite.

– les procurations : je dois faire des procurations (Sécu, Banque, Poste) à mes parents pour qu’ils puissent faire les démarches administratives à ma place le temps de mon absence.

– Les CVs et les diplômes : je dois mettre à jour mon CV et faire des copies de mes diplômes pour pouvoir chercher du travail.

– L’argent : Je dois récupérer une somme d’argent pour pouvoir subsister la première semaine, le temps d’ouvrir un compte dans une banque canadienne et de faire le transfert d’argent.

Voilà essentiellement ce que je dois régler avant mon départ.

Je suis actuellement en vacances jusqu’au 16 aout. Je m’occuperais de ça en revenant de vacances.

A bientôt. Si vous avez des commentaires, n’hésitez pas.