La voiture, c’est toute une histoire…

Comme je l’ai expliqué précédemment, mon second objectif après être arrivé à Montréal était d’acheter une voiture pour voyager en commençant par les États Unis puis le reste du Québec.

Cette mission, je l’ai commencé en fin de semaine dernière en consultant les principaux sites Internet de vente de voitures d’occasion. Je me suis très vite rendu compte que les vendeurs étaient principalement des concessionnaires ou des garages. Il y avait peu d’annonces de particuliers.
Je me suis donc mis à visiter ces concessionnaires et leur demander ce qu’ils avaient. La première surprise est que les voitures qu’ils vendaient étaient des voitures très vieilles, sales et pas entretenues et en plus ils les vendaient chères. La deuxième surprise est que la voiture sur l’annonce n’était jamais disponible ou alors elle était déjà prise. ça sentait l’arnaque à plein nez.

En consultant les annonces, je me suis rendu compte que les personnes désirant une voiture achètent souvent des voitures assez récentes pour un cout de 5000 $ (3185 euros). Ce sont les voitures qui se vendent le plus. Moi, j’avais un budget un plus serré de l’ordre de 3000$ (1911 euros). Je n’intéressait donc pas ce genre de vendeurs.

J’ai donc continuer à chercher en me concentrant cette fois-ci sur les particuliers en espérant tomber sur une bonne occasion. Les offres étaient moins nombreuses mais malgré tout en passant beaucoup de temps, j’ai réussi à sélectionner quelques offres intéressante que j’ai montré à Olivier pour qu’il puisse me conseiller. En passant quelques coups de fil, on tombe sur la bonne affaire. On prend rendez-vous. Un couple avec trois enfants voulait se séparer de leur vieille voiture. Vendredi dernier, on va les voir pour essayer la voiture. La voiture me plait bien. Le prix est intéressant. La voiture a quelques bosses, des rayures et le pare choc avant a un trou. Pour le reste, tout est impeccable. Comme je prête pas beaucoup d’importance à la forme, je dis banco.

Voici les détails de la voiture:

Marque : Chevrolet Malibu
Année : 2002
Kilométrage : 106 000 km
Description :
– V6 3.1L
– Vitres et portes électriques
– Boite automatique
– Régulateur de vitesse
– ABS, Airbag et radio/CD
– Détecteur de pluie et de lumière
– Pneus d’hiver inclus
Prix : 2250$ ( 1433 euros)

Voici des photos de cette voiture:   44069055 44069028

44069090

44069077

44069161
Comme vous pouvez le voir, c’est une grosse berline avec un moteur trois fois plus gros que ma 106 et avec une boite automatique. C’est sûr que ça va me changer. La consommation c’est du 10 litres au 100 mais heureusement, ici le litre d’essence est à 1$ environ (0.63 euros) et il est encore moins chère aux Etats-Unis. J’avoue mes principes écologiques en prennent un coup. Mais promis, je planterai énormément d’arbres pour compenser cette pollution que je vais générer.

Je suis allé la chercher Lundi dernier. J’avais rendez vous au SAAQ (société assurance automobile du Québec) avec la propriétaire pour faire la transaction, payer les taxes et faire le changement de plaque d’immatriculation. Comme je n’ai pas de plaque d’immatriculation, je devais en acheter une. Il faut savoir qu’au Québec, la plaque d’immatriculation est personnel et elle n’est pas attribué au véhicule comme c’est le cas maintenant en France. C’est à dire que si je change de véhicule, je garde la même plaque.
Le détail est le suivant:
– Les taxes (15% de la valeur du véhicule évaluée à 2800$) : 210$
– Les droits d’immatriculation et frais divers: 202$
J »ai donc payé : 412$ (262 euros) en plus.
Ceci se fait très rapidement. On me donne tout suite ma plaque. J’ai raccompagné l’ancienne proprietaire chez elle et j’ai fait le changement de plaque. Je suis rentré et il me manquait plus que l’assurance et j’étais prêt à partir.

Là, à mon grand étonnement, les problèmes ont commencé…
Avant de prendre la voiture, on m’avait dit que le prix de l’assurance ne devait pas varier entre une personne possédant un permis québécois et un permis français. Malheureusement, c’est le cas et d’une proportion variant du simple au double.
Donc Mardi et Mercredi dernier me voilà parti à téléphoner à tout les compagnies d’assurances pour trouver le meilleur tarif.
Je me rends à l’évidence qu’avec un permis québécois je ferais une sacré économie. Toutes les compagnies d’assurance me conseille de changer de permis.
Et c’est parti pour appeler le SAAQ pour prendre des renseignements sur cette procédure. On me donne un rendez vous pour le 15 octobre pour changer mon permis français en permis québécois pour un coût de 86$.
Après ça, le meilleur tarif que j’ai trouvé, c’est auprès de la compagnie Behair Direct Assurance. Je paye 714$ (454 euros) à l’année sans le permis québécois et 348$ (221 euros) avec. Tout ça est mensualisé. Je vais donc payé 60$ (38 euros) le premier mois puis 30$ (19 euros) dès que j’aurais mon permis québécois. Avec cette compagnie, j’ai réussi à faire valoir mon expérience en France sous réserve que je fournisse un justificatif de mon assurance française.

Me voilà donc prêt pour dévorer de l’asphalte américaine. Yeaaah.

Petite anecdote: Quand j’ai essayé la première fois cette voiture, je me trompais de pied pour freiner. N’ayant pas l’habitude d’une boite automatique, je cherchais la pédale avec mon pied gauche et j’ai pris la pédale la plus prêt donc le frein. J’ai pilé deux trois fois avant de me rendre compte de ma bêtise. Maintenant, vous inquiétez pas je me suis habitué et je peux même dire que c’est un bonheur de conduire avec une boite auto. Il n’y a plus rien à penser au niveau de la mécanique et y a plus qu’à regarder la route.
Une autre anecdote: Je me suis pris une contravention dés que j’ai récupéré la voiture. L’ancien propriétaire habite pas très loin d’où j’habite actuellement. J’ai donc ramené la voiture chez moi. J’ai eu la brillante idée de me garer devant une bouche à incendie et bing j’ai vu le soir que j’avais une jolie petite amende de 52$ (33,1 euros).
44069229
Je commence bien vous trouvez pas?

Maintenant, je vais vous laisser, je vais finir de préparer mon voyage pour Boston. Je vais partir demain (il est 23h).
Je vais commencer mon périple par Boston où je vais rester 3 ou 4 jours selon ma motivation puis direction New-York où je vais rester un plus longtemps, je pense (5-6 jours).
Je vous dévoilerai le reste de mon programme un peu plus tard.

A bientôt!

4 réflexions au sujet de « La voiture, c’est toute une histoire… »

  1. et une prune pour un début c’est plutôt réussi!!
    J’espère que les assurances ne se renseigneront pas sur ta conduite un peu fofolle car sinon c’est mort pour toi!!

  2. Les américains connaissent ils Fangio Kiki ???
    Dommage pour la Mustang, ta Chevrolet a l’air pas mal quand même…
    Vu le pris de l’essence, essaie de nous apporter quelques bidons à ton retour !
    Good trip !!!

  3. Ah ben bravo…KIKI’S boulettes commencent…et attention le voilà qui arrive aux States !!
    Ne dis pas que tu es français…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *