Dans un nouveau terrier

Arrivé! Oui, enfin arrivé! Je vous écris actuellement de mon dortoir de l’auberge de jeunesse à Vancouver. Je suis arrivé à 22h (-9h de décalage avec la France) de mon long périple, j’ai pris une bonne douche et j’ai mangé un bon repas.

Je commence par une description de mon voyage.

Lundi 8 février

Je viens de passer ma première nuit dans le bus sans trop de souci. Je fais des micro siestes de 2 heures car on est réveillé par le chauffeur qui annonce les arrêts et  qui allume les lumières du bus. Pour l’instant, ça va. Je m’occupe comme je peux. J’écoute mon lecteur mp3 en boucle et en apprenant les phrases de base en japonais. Je discute aussi avec mes voisins. La plupart vont à Vancouver pour les jeux olympiques avec déjà un programme établi à l’avance. En discutant et en consultant des guides qu’ils ont ramenés, Je vois déjà que le hockey commence ce week end et avec l’équipe du Canada. C’est un bon point, il va y avoir de l’ambiance dans les bars. Un autre bon point est que les tickets pour les compétitions ne sont pas tous vendus. Il en restera pour le jour même. J’ai peut-être une chance d’en avoir un. En tout cas dès jeudi, je vais aller me renseigner. Il y a bien-sûr le prix qui sera peut-être un frein. On m’a dit que le billet pour la cérémonie d’ouverture pouvait couter 150$ minimum et qu’il reste des places à 500$. Je payerai pas ce prix, c’est clair. Je préfère aller dans un bar et me siroter une bonne bière. J’ai toujours mon principe en tête: celui qui s’attend au pire n’est jamais déçu. Enfin, bref, le voyage se passe bien, voici quelques photos des grands lacs dans l’Ontario:

49602244 49602205

Mardi 9 février

Cette deuxième nuit a été plus dure. j’ai ressenti quelques douleurs sous les genoux. Surement dû à la pause que je n’ai pas faite pendant la nuit. La fatigue était trop forte, je suis resté dans le bus. Suite à ça, on est passé par Winnipeg avec une grand pause de 2 heures. L’attente est un peu longue mais ça me permet de marcher et retrouver un peu des sensations. J’ai changé de vêtements dans la salle de bain de la station de bus.
On a un passager gentillet un peu schizophrène qui parle tout seul même la nuit. Certaines blagues fusent comme il a un forfait illimité avec kit main libre dans la tête ou il est conférencier dans une université. Il y a une bonne ambiance.
Quelques photos des grandes prairies.

49602480 49602409 49602376

Mercredi 10 février

Dernier grand arrêt à Calgary avant d’arriver à Vancouver. Je commence vraiment être fatigué. Cette dernière nuit a été très dure. J’ai vraiment eu du mal à trouver une position adéquate pour dormir.  J’ai essayé de m’allonger sur les deux sièges, ou d’étendre mes jambes sur les cotés mais rien à faire. Il n’y a qu’une seule position pour moi, c’est assis et la tête sur la fenêtre ou le coté du siège.
Tout le monde est là sauf le schizophrène qui apparemment à raconter des saloperies à un agent de sécurité et il est donc parti menottes au poignées et n’a pas pu repartir avec nous.

C’est la plus belle partie du voyage avec la visite des rocheuses et les fameuses alpes canadiennes:

49602843 49602809 49602752

Voilà, fini, un beau voyage que je ne ferai qu’une fois. C’est long, trop long. Les bus ne sont pas confortables, loin de là et les arrêts sont nombreux. Pour le paysage et le coté aventure, je le regrette pas ça c’est sûr.
Coté nourriture, tous les lieux où on s’arrêtait était aménagé et il y avait souvent une cafétéria. Le problème est que les menus ne changent pas: burger frites ou sandwich chips. Rien de jouissif.

voici, une des cafétérias bien typique:

49639983

Me voilà, maintenant à Vancouver. Je suis arrivé de nuit donc je n’ai pas vu grand chose pour l’instant mais j’ai hâte de voir. Déjà, on m’a dit que la ville était composé de 30% d’asiatiques. La ville a été fondé par les chinois qui ont participé à la construction de la première ligne de chemin de fer Trans-Canada. Le chinatown de Vancouver est plus vieux que la ville elle-même. J’ai déjà remarqué ça en arrivant en ville et voyant des banques, des restaurants avec le double affichage chinois-anglais. J’ai fait aussi un tour du quartier de l’auberge de jeunesse et je suis tombé sur un petit restaurant japonais avec que des japonais à l’intérieur. J’ai pris un délicieux ramen de légumes:

49602898
Bon, il est tard, j’ai encore une rude journée demain.
Avec le ventre bien plein, le corps propre et un lit douillé, je vous laisse!

お休みなさい

Une réflexion au sujet de « Dans un nouveau terrier »

  1. ouais c’est sûr que le bus pendant autant de temps c’est une épreuve de pas pouvoir bouger si longtemps.

    Nous on fait 1 jours et 17h et il faut une bonne journée au moins pour s’en remettre.

    Le point positif c’est que maintenant quand on fait 3h de bus pour aller à Québec depuis Montréal on à l’impression que c’est à côté…

    A tchao bonsoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *