がんばれ!

Me voilà à Tokyo (東京) sain et sauf depuis hier matin. Le trajet en bus a duré 6 heures et demie. J’ai quitté Kyōto (京都) à 23h30 et je suis arrivé à 6h du matin. Un long voyage où j’ai mal dormi et je suis arrivé bien fatigué.
Heureusement, cette fois-ci, j’avais réservé un lit dans une auberge de jeunesse à Asakusa (浅草) pour deux jours pour récupérer.  En ce moment, la difficulté se complique pour trouver un endroit pas cher pour se loger. Les différents endroits où j’ai logé pendant les premiers 15 jours à Tokyo sont pleins. Les vacances scolaires et surtout Hanami attirent les touristes de partout. J’ai déjà réussi à réserver dans ce même hôtel jusqu’à samedi. Il me reste à voir pour le reste.

Pour en profiter quand-même un peu, hier soir, je suis sorti avec Robert et ses anciens collègues que j’ai rencontré dans la station de ski à Naeba (苗場). Une soirée très dure dû à la fatigue du voyage. Ça m’a rappelé la première soirée quand je suis arrivé et j’étais déphasé par le décalage horaire.

Aujourd’hui, j’ai dormi une grande partie de la journée pour récupérer et j’ai prévu aucune sortie. Demain, c’est reparti pour des nouvelles aventures…

Un petit court message, je vous laisse avec les beaux cerisiers sur le bord de la rivière Arakawa (荒川) près de l’hôtel.

51456149

PS: Je vous rassure mes préférences sexuelles n’ont pas changé. ^^
Peut-être que mon coté féminin ressort un peu plus, voilà tout.

Pour Internet, j’ai mon portable avec moi et il y a des connexions internet dans toutes les auberges de jeunesse où je suis passé (wifi ou filaire). Les connexions sont du haut débit voir très haut débit, il y a pas de souci avoir là-dessus même dans les campagnes les plus reculées.

A bientôt!

凄いですね

Mon séjour à Kyōto (京都) se termine. Je vais prendre un bus de nuit demain soir pour aller à Tokyo (東京) pour arriver dans la capitale le mardi matin.

Que dire sur cette ville, malgré un temps très pluvieux et des températures fraiches (3°c – 12°c), j’ai voyagé dans la passé et visiter l’histoire japonaise. La tradition et le passé historique sont  clairement rattachés à Kyōto (京都). La seule grande ville qui n’a pas été bombardé pendant la deuxième guerre mondiale et qui fut la capitale du japon pendant près de 1000 ans. Elle conserve tous les clichés du japon. Ça m’étonne pas du coup de retrouver autant de touristes.

Pour commencer, les temples sont majestueux. Ils sont éparpillés un peu partout dans la ville mais surtout sur deux versants de montagne à l’est et à l’ouest de la ville.

Voici, quelques photos des plus beaux temples.

51337500 51337378 51337279 51337137 51337041

J’ai également été dans le quartier Gion (祇園) où sont situés les geiko (芸子) connus sous le nom de geisha (芸者) chez nous. Un petit tour était organisé par le staff de l’auberge de jeunesse. Il nous a montré les différents okiya (置屋) où elles vivent et les plus grands restaurants où elles divertissent les clients.
J’ai pas osé prendre de photos par respect même si on m’a dit que ce n’était pas choquant, finalement.

J’ai également vu des jardins japonais.

51338387 51338303 51338211

Devant ces jardins, il faut laisser parler son imagination. Sur la dernière photo, j’ai vu un monde paradisiaque avec la mer et les rochers représentent des montagnes sur des îles. Il y en a sept, j’imaginais les 7 merveilles du monde. Je me suis laissé à rêver pendant 10 minutes devant cette œuvre. J’imagine que certains resteront de marbre devant cette photo. Il faut rajouter l’ambiance autour, avec une maison typiquement japonaise à coté d’un temple. Normalement, il y a toujours un aspect religieux dans ces jardins. Mais religion, c’est comme modération, j’oublie vite.

Mais il y a plus important que ça. Depuis quelques jours, il y a un événement qui passionne tout le monde ici au Japon. Tout le monde en parle, il y a des affiches partout. On peut le voir à travers la musique, la publicité et dans les pâtisseries.

C’est?

Alors, toujours pas de réponses?

C’est rose, ça peut se manger et c’est très jolie…

Non, vous ne voyez pas?

Hanami o/

Vous ne voyez toujours pas?
T_T

C’est tout simplement la floraison des cerisiers. Une coutume très ancienne qui perdure encore et encore. Les cerisiers japonais (Sakura 桜) sont présents partout dans le japon. Certaines espèces avaient déjà commencé à fleurir, j’ai pu en voir dans le sud plus particulièrement. Mais depuis quelques jours, tous les cerisiers commencent à fleurir. Cet événement va durer une vingtaine de jours et c’est l’occasion de sortir pour pique niquer et surtout admirer cette beauté éphémère.
Voici quelques clichés pour que vous puissiez admirer le spectacle.

51339196 51339137 51339059 51338956 51338879

Le rose est une belle couleur. N’est ce pas? C’est devenu définitivement ma couleur préférée.

Voici, une affiche qu’on peut trouver dans le métro avec les différents lieux où on peut les admirer et l’état de floraison.

51339345

Voilà, j’ai passé tranquillement une bonne petite semaine. J’ai rencontré beaucoup de monde essentiellement des étrangers (et non pas de japonaises…) qui travaillent au japon et qui profitent des vacances scolaires pour visiter la ville.
Une bonne soirée que j’ai passé avec Toshi (俊), un jeune japonais de 20 ans qui habite à Osaka et qui était à Kyōto (京都) pour passer son permis de moto. Il ne parlait presque pas anglais, c’était la bonne occasion, j’ai été obligé de sortir mon japonais de derrière les fagots, vraiment intéressant. On a été boire un verre ensemble. Je lui ai parlé de la France, un pays qu’il ne connaissait pas du tout même en photos, à part bien-sûr la tour Eiffel. C’était marrant. Il m’a parlé de la campagne où il part pêcher et se baigner l’été. Après quelques bières, il m’a avoué qu’il avait en fait 19 ans et pas 20 ans. La grande surprise! Au japon, la majorité est à 20 ans. Avant cet âge, il est interdit de fumer ou de boire de l’alcool. Et il fumait et buvait devant moi, l’air de rien. Je lui ai demandé si ça faisait longtemps et surtout si c’était courant chez les jeunes. Il m’a raconté qu’il a commencé à 18 ans et que c’était très courant. C’est vrai que j’ai repensé après mais quand j’étais à Nagasaki, certains étudiants avaient 19 ans et buvaient de l’alcool, sans que ça dérange personne.
Et moi qui pensait le japon très strict, elle est belle la jeunesse japonaise…

Pour répondre aux commentaires.

Concernant le Japan Rail Pass, c’est pas si simple que ça. Il est disponible qu’aux étrangers qui ont un visa de touriste et il n’est pas possible de l’acheter ici sur place. Il faut le commander depuis l’étranger. C’est vrai que je pensais que 21 jours, c’était suffisant mais pas vraiment, j’aurais dû en prendre un autre pour encore 2 semaines.

Pour les massages japonais, j’en ai vu pas mal et pas très cher. Mais on m’a raconté que beaucoup proposent des services supplémentaires rapprochés qui ne sont pas sur la carte, si vous voyez ce que je veux dire. Donc non, j’ai pas trop envie de tester.

Pour la météo, j’ai pas eu de température extrême. Dans le nord, il faisait froid mais pas tant que ça. Le thermomètre descendait pas bien en dessous de zéro. Dans le sud, j’ai eu 15°c maximum, pas vraiment très chaud, non plus. Il a plu de temps en temps mais ce n’était pas non plus, le déluge.  Un temps idéal.
Juste récemment, Il y a une petite vague de froid ici à Kyōto (京都) avec 3 jours de pluies non stop. J’espère que la météo va s’améliorer, il annonce un redoux pour la fin de la semaine prochaine à Tokyo (東京).

Depuis quelques temps, je reçois beaucoup de messages de gens qui veulent ma mort à mon retour. Je me demande si je vais rentrer ou alors peut-être m’enfermer dans un bunker.

Bon, je vous laisse, je vous retrouve à Tokyo (東京) où j’espère faire un peu moins le touriste et explorer les dessous de la ville.

Le paradis des temples

Un petit coucou depuis Kyōto (京都) où Je suis arrivé dimanche dernier.

La dernière fois que je vous ai laissé un message, j’étais à Hiroshima (広島) et depuis j’ai continué à aller vers le sud pour rejoindre l’ile de Kyūshū (九州) en passant par la très célèbre île de Miyajima (宮島) avec son célèbre temple sur pilotis.

51181071 51181070

Ensuite, je suis resté deux jours à Nagasaki (長崎). J’ai vraiment eu un coup de cœur. Cette ville au riche passé historique, est une merveille. Pendant les grandes isolations du japon qui a duré 2 siècles, cette ville était le seul contact avec le reste du monde. Elle s’est nourrie des nombreuses influences chinoises, coréennes, portugaises et hollandaises qu’on peut voir dans toute la ville à travers l’architecture. Mais au delà de ça, la géographie de la ville est intéressante. Elle est coincée entre plusieurs montagnes, des cours d’eau traverse la ville et elle possède un magnifique port pour se tourner vers la mer. J’ai pris beaucoup de plaisir à me balader dans cette ville.
De plus, la ville n’a pas été autant traumatisée par la bombe comme à Hiroshima (広島) du fait que cette bombe est tombée au nord de la ville et qu’elle a fait beaucoup moins de dégâts.

Voici quelques photos pour vous persuader.

51181004 51180989 51180987 51180983 51180969 51180967 51180950

Pour l’hébergement, j’ai trouvé une jolie petite auberge de jeunesse où j’étais avec des étudiants japonais et quelques étrangers qui étaient en vacances. C’est les vacances scolaires en ce moment au Japon. Tous les soirs dans une bonne ambiance, Le propriétaire offre généreusement un verre d’umeshu (une liqueur de prune). C’est délicieux. C’est la boisson japonaise que je préfère.

Ensuite, je suis descendu à Sakurajima, une île volcanique près de Kagoshima. Le volcan est l’un des plus actif du japon. Je suis allé pour deux choses, la vue et les paysages, je n’avais jamais vu une île volcanique et surtout pour les onsen (un bain chaud en plein air issue d’une source d’eau volcanique).
J’ai pas été déçu. Malgré, un temps nuageux et venteux. Le voyage était long mais en valait la peine. Le bain est une pure merveille. L’eau était 42°C près de la mer. J’entendais les vagues dans ce bain reposant. Le bain est un très joli temple avec une petite fontaine où on peut boire l’eau. Elle a un petit goût salé et contient beaucoup de minéraux. J’ai essayé de faire une sieste mais il est difficile de rester plus d’une heure. J’étais rouge comme une écrevisse en sortant mais tellement bien.

51181137 51181132 51181131 51181129 51181122

Je vous rassure, il n’y a pas eu d’éruption ou d’alerte pendant mon séjour.

Maintenant, Kyoto, le paradis des temples. Je pensais en arrivant que j’allais avoir du mal à trouver un hôtel ou une auberge de jeunesse puisque le 21 et le 22 étaient des jours fériés. Disons plus précisément que le 21 mars est férié au japon pour le solstice du printemps mais comme il tombe un week-end, le lundi suivant est férié également, finalement j’ai trouvé sans problème.
Il y avait beaucoup de monde dans les rues pendant ces deux jours. J’ai essayé de visiter un grand temple qui était éclairé pour l’occasion mais difficile tellement il y avait de monde.

Et voilà, c’est tout, pour moi. Je n’ai plus de pass pour le train maintenant, je vais donc beaucoup moins bouger. Je vais visiter tranquillement Kyoto et ses environs en me reposant un peu.

Je reviendrai pour vous parler de ça plus tard.

Pour finir, merci pour les commentaires, j’ai bien rigolé. Bande de petits canailloux.  😉

Tchou! Tchou!

Un petit coucou de passage.

Je suis actuellement à Hiroshima où j’ai passé ma journée aujourd’hui. Force est de constater que c’est pas la ville la plus gaie que j’ai visité, tout ça bien-sûr à cause de la catastrophe. J’ai visité le site de l’explosion et le musée de la paix retraçant les événements. C’est beaucoup d’émotion.

50931985 50931706

Suite à mon dernier message, j’ai beaucoup bougé.

Le lendemain, je suis allé à Nara (奈良). Un belle endroit gigantesque où se succède de sublimes parcs, des temples et des magasins de souvenirs.

50932369 50932326 50932268 50932206

En rajoutant des cerfs qui se baladent librement.

50932569 50932530 50932482

puis le lendemain, je suis allé à Kobé (神戸) et Himeji(姫路).

Pour aller hier rejoindre Kochi (高知) sur l’ile de Shikoku (四国).

50933037

J’ai été faire un tour sur la plage à Katsurahama  (桂浜).

50933548

J’étais hébergé dans une jolie petite auberge de jeunesse tenue par un couple assez âgé. Le propriétaire a travaillé dans une entreprise de fabrication de Saké et propose tous les soirs une dégustation de saké que j’ai bien-sûr participé.

50933361

Il m’a fait goûté différents sakés, plus le saké est blanc, moins il a été distillé. Le goût est complètement différent, c’est assez étrange. On connaît que le saké limpide par chez nous alors que le saké moins « pure » est plus sucré et même pétillant. je l’ai trouvé bien meilleur. Le saké jaune est un saké 10 ans âge, il est excellent également.

Pour répondre au derniers commentaires.

Hare:
Concernant le whisky, c’est possible que j’ai goûte le mauvais, il y avait beaucoup de variété et j’ai essayé de goûter celui qui se rapproche le plus du whisky écossais. Je ressayerai. Par contre je te rejoins tout à fait sur le shochu. On m’a fait goûté ça et c’est délicieux. Il fait juste un peu mal au cheveu le lendemain. Mais bon c’est ça de laisser monsieur modération à la maison.

Nico:
Oh la belle faute! Te connaissant, ça a dû te piquer les yeux. Je te dirais comme je le fais souvent ici quand je suis maladroit: ごめんあさい。

Johan:
C’est sûr que physiquement, c’est pas facile. Je marche énormément tous les jours en rajoutant le transport des bagages tous les 2-3 jours. Mais bon ma motivation est sans faille donc bon tant que la tête va, le corps suivra. Pour les jeans, j’ai pas  trop le temps de faire les magasins.

Bons baisers du Japon

C’est l’histoire d’homme qui part faire le tour du Japon (日本).
Depuis sa tendre enfance, il connait ce pays et l’admire par sa culture ou plutôt sa sous culture sans vraiment penser aller là-bas ou même envisager apprendre la langue. Mais depuis un an maintenant, il a eu ce rêve de se dire  « un jour, j’irai là-bas ». Au départ, il prenait ce rêve comme un autre mais petit à petit ce rêve  restait là dans un coin de sa petite tête puis devenant une envie puis par un concours de circonstances, ce rêve devenait réalité. Il repensa à une phrase qu’un petit jeune pleins d’ambitions lui avait dit quand il était Angleterre : « vis tes rêves, ne rêve pas ta vie ». Une phrase simple mais qu’il l’avait marqué.  Un peu fou, un peu rêveur, voilà pourquoi cet homme parti loin pendant si longtemps.

Pourquoi je vous raconte ça…

Revenons à la réalité.

Suite à mon dernier message, j’ai enfin rencontré quelques personnes. C’est vrai, qu’à Hokkaido, toutes les auberges de jeunesse où je suis allé, étaient désespérément vide. Pas facile de nouer des contacts dans ces conditions.
Dans cette auberge situé dans une petite ville pas très loin de Sendai( (仙台), la plus belle auberge que j’ai vu pour l’instant, dans le pure style japonais. Accrochez vous pour seulement 2600円 (21 euros). Bien-sûr, les chambres sont des dortoirs que je dois partager avec une autre personne.

50776379 50776434 50776497

Là-bas, j’ai rencontré une suisse allemande Jessica qui étrangement a fait un parcours similaire au mien. Elle a quitté la suisse au mois de septembre comme moi. Elle a voyagé dans différents pays (Vietnam, Cambodge, Thaïlande) puis elle s’est posé en Australie où elle est resté chez un ami plusieurs mois. Ensuite elle a décidé de repartir et de visiter le Japon avant de retourner en Suisse fin mars. La différence est qu’elle est prof au collège et qu’elle est parti pour prendre des longues vacances.
On a discuté 5 minutes, échangé quelques phrases sans plus. Elle aussi allait à Nagano (長野市).

Le lendemain, je suis donc allé en direction de Nagano où a commencé les premières galères comme je m’y attendais en avoir plus souvent. Jusqu’à maintenant, pour me diriger, me loger ou trouver des endroits sympa à voir. J’allais dans les centres d’information pour touristes et je demandais de l’aide. Ils sont toujours aimable et ils parlent relativement bien anglais et me réservent une chambre pour moi.
A Nagano, la donne était différente. Il n’y a qu’une seule auberge de jeunesse et pas de possibilité de réserver depuis le centre d’information. J’ai dû donc appeler  depuis une cabine où j’ai eu au bout du fil une personne qui normalement parlait anglais mais qui débitaient des phrases incompréhensibles sans répondre à mes questions. Enfin de compte, j’ai décidé d’aller à l’auberge et que je verrais bien là-haut. Elle est situé à 1 km de la station de train. En chemin, qui je croise? Eh, oui, Jessica qui redescendait et qui m’explique que l’auberge est fermé et doit ouvrir à 16h. Voilà, ce que la personne au téléphone essayait de m’expliquer…
Quitte à attendre une heure, autant attendre à deux devant un bon petit café.
Vers 17h30, nous voilà de retour devant l’auberge mais qui reste toujours fermée. La galère…Après 15 minutes, enfin quelqu’un apparait pour nous ouvrir. Jessica ne parlant pas japonais, je baragouine mes quelques phrases. Je crois que le monsieur, nous demande d’attendre. On reste encore 15 minutes sans que personne ne vienne. On sonne de nouveau et un petit jeune, nous dit que l’auberge est fermée car les propriétaires sont allés prier, enfin c’est que j’ai cru comprendre. L’auberge est situé près d’un grand temple.

50777030 50777099 50777151

Nous voilà parti pour chercher un hôtel. On fait le tour et finalement on se trouve un ryokan.

50777241

Le budget double 4900円 (40 euros) mais c’est vrai qu’on aurait pu tomber sur pire. La chambre est dans le pure style japonais. La propriétaire nous a servi le thé en arrivant et surtout on a le droit au bain publique japonais chauffé avec de la roche volcanique. Très dur à supporter, le bain devait être à 40°c mais tellement bon quand on est dedans.

Ayant un peu près le même programme, nous voilà parti ensemble pour Matsumoto.

50777582 50777616
Et ensuite pour Nagoya (名古屋), une ville ultra moderne, le berceau de grande entreprise industriel japonaise comme Toyota.

50777992 50778089

On se trouve une auberge de jeunesse pas très loin de la gare avec une grande chambre recouvert de tatami à partager avec cinq personnes. J’étais parti pour rester seulement une nuit mais je me rends compte qu’il y a beaucoup de chose à voir, finalement je vais rester deux jours.

Le soir avec Jessica, on décide d’aller se trouver un petit restaurant classique qui propose des ramens (je commence à bien les connaitre). On passe un peu de temps pour visiter la ville. L’auberge de jeunesse où on a atterri a un règlement intérieur très strict sur les horaires: la salle de bain commune est ouverte que le soir, On ne peut pas rester dans la chambre entre 10h et 15h et surtout à 23h, l’auberge ferme. Après ce petit tour, on retourne à l’auberge en croyant arrivé à temps. Je regarde ma montre en arrivant devant l’auberge : 23h03 en pensant que c’est bon. Les rideaux sont tirés, l’auberge est fermé! Pas possible…à 3 minutes près. On tape à la porte, on essaye de trouver une autre entrée mais rien à faire. Elle est belle et bien fermée. Des voisins qui nous ont entendu comprennent notre problème et essayent de nous aider mais non rien à faire. Ils essayent même d’appeler. On est dehors jusqu’à 7h du matin, l’horaire d’ouverture du matin.
Que faire? se payer un autre hôtel? bof, je ne suis pas fan…
C’est là que je pense à un truc. Il y a une chose sur la longue liste du reste à faire au Japon : passer une nuit dans un karaoké. J’en parle à Jessica. Je lui explique qu’on sera dans une pièce avec des canapés où on peut dormir et pour s’occuper on peut chanter en rajoutant qu’il y a souvent des chansons anglophones. Elle est convaincue et nous voilà parti…
On trouve un karaoké où il est possible de louer une pièce de 1h à 8h pour seulement 1500円 (12 €) par personne avec boissons (non alcoolisées) à volonté. Parfait!
Les débuts sont un peu difficiles mais une fois lancé, c’est parti! Jusqu’à 3h du matin, on chante en majorité des chansons anglophones, de temps en temps, je chante des chansons en japonais (rock, générique animés et surtout des chansons d’idoles).

50778465

Après ça, Jessica a un moment de fatigue. Je continue à chanter tout seul, toutes mes musiques japonaises que j’adore. Surtout que le catalogue est vaste qui se consulte avec un touchpad où il y a des tas et des tas de menus (le top 50 sur les 10 dernières années mois par mois, des concerts, des clips, les statistiques sur les chansons…). Les débuts sont difficiles pour comprendre le fonctionnement mais après quelques essais, je deviens un vrai enfant devant ce jouet.
Je m’écroule à mon tour vers 5h.
Vers 7h, on retourne à l’auberge pour se coucher avant qu’on me réveille à 10h (pile) pour que je quitte la chambre.
Vous imaginez que la visite de Nagoya a été dur durant cette journée. Je suis allé visiter le musée Toyota et le château de Nagoya.

50779127 50779168 50779224 50779309

Le lendemain, nos chemins se séparent et je quitte Nagoya pour Osaka (大阪) où je suis actuellement dans une auberge de jeunesse classique.

Aujourd’hui, je suis allé visité le chateau et surtout le musée sur le plus grand auteur de manga : Tezuka Osamu (手塚 治).

50779442 50779511

Je fini par un dessin que m’a fait un japonais qui est étudiant en dessin qui m’a fait un portrait pour s’exercer pendant que j’écrivais ce message et qu’il m’a gentiment offert.

50779688

Aller, je vous laisse il est bien tard & à bientôt!

Phileas Fog, mon ami

Bonsoir tout le monde,

Je suis toujours dans mon tour du Japon en 21 jours comme prévu. J’entame mon 9ème jour de mon tour et ma quatrième semaine au Japon. La dernière fois que je vous ai laissé un message, j’étais à Sapporo. Depuis, j’ai bougé, Eh oui. Je suis allé à Aomori (青森) en m’arrêtant au passage à Hakodate (函館) et maintenant je suis à Sendai (仙台)

Comme prévu, à Sapporo (札幌), je suis resté 3 nuits. J’ai visité une très chouette ville situé à proximité Otaru (小樽).
Il y a un port de pêche et où on retrouve beaucoup de restaurants de
poisson, des souffleurs de verre et quelques bâtiments historiques.

50584254 50584327 50584430

J’ai visité une distillerie de whisky à Yoichi (余市). J’ai pu gouter ce fameux whisky japonais . C’est sûr, il vaut mieux l’oublier. Laisser le whisky aux écossais, eux ont le savoir-faire. Ça peut paraitre bizarre de visiter une distillerie de whisky au Japon mais il parait qu’il est très connu sur toute l’archipel et j’ai eu l’idée (mauvaise?) de dire que j’aimais beaucoup le whisky et on m’a donc conseillé de visiter cette distillerie. La prochaine fois, je visiterai une fabrique de saké, je pense que ça se passera mieux.
Pour le petite anecdote, quand je suis arrivé à la distillerie, j’ai vu un japonais que j’appellerai le jacky du coin venir rapidement vers moi vêtu d’un blouson en cuir et une casquette avec un aigle et écrit dessus « America ». Il a levé le bras pour m’accueillir et il a commencé à me baragouiner deux trois phrases en anglais en croyant que j’étais américain. Je lui explique rapidement d’où je viens et ce que je fais ici. Il est réparti le pauvre un peu déçu. Il m’a bien fait rire sur le coup.

Voilà, quelques photos de la distillerie.

50624735 50624784

Je retiendrais surtout d’Hokkaido, c’est la nourriture. Tellement de bonne choses à manger que chaque repas est comme un voyage où mes papilles salivent de toucher autant de délices. Je vous laisse admirer un peu.

50584491 50584540 50625220

Pour pas très chère en plus entre 1000- 1800 円 (8-15€). Il y a bien-sûr des restaurants beaucoup plus huppé où la facture peux grimper à 50€ surtout les restaurants qui servent du crabe des neiges, un met très recherché.

J’ai également été dans un sushi bar où sans mentir il y avait une quarantaine de variétés de sushi. Des poissons totalement inconnus que je n’arrivais pas à trouver dans mon mini-dictionnaire qui contient pourtant une grosse partie « lexique culinaire ». Ceux qui ont fait ce lexique, je crois qu’il ne sont jamais allé dans ce bar. J’ai essayé quelques spécialités comme le sushi de crabe des neiges ou le sushi de morue, un délice. Plus difficile par contre avec le sushi de ventouse de poulpe, un espèce de goût caoutchouteux.

Suite à ça, j’ai pris un express pour rejoindre Hakodate qui est la grosse ville la plus au sud de l’île d’Hokkaido. Il faut dire que le trajet en train était magnifique, la ligne longe le bord de mer, les paysages sont somptueux.

50626041 50626058 50626391

Puis j’ai pris un autre express pour retraverser le plus long tunnel sous-marin du monde (53,8km) pour rejoindre Aomori.

50626648 50626666

L’aventure à Hokkaido, ça arrête là. A l’origine, je voulais aller à la pointe nord mais les chutes de neige et surtout le manque de temps m’ont dissuadé. Je dois finir mon tour avant le 21 mars qui correspond à la fin de mon pass pour le train. Je sens que ça va être juste, il me reste tellement de choses à voir. Il va falloir que je fasse des choix. Enfin bon, vaut mieux ça que l’inverse, hein. Je sais que je vais tricher un peu. Je vais finir mon tour à Kyoto (京都) et non pas à Tokyo (東京) où je vais rester une semaine. Puis, je rentrerai sur Tokyo (東京).

Suite de mon voyage, j’ai dormi à Aomori où je suis sorti dans un bar bien sympa et le lendemain, j’ai visité le musée de la région assez générique contenant divers objets (archéologie, coutumes locales, historique…) de toutes les époques.

50627045 50627072 50627238 50627282

Et maintenant me voilà à Sendai où j’ai visité l’une des plus belles côtes japonaises à Matsushima (松島). Vraiment, j’étais au paradis. J’aime beaucoup être ici mais avec des paysages comme ça, je crois que je vais vraiment tomber amoureux. Marcher le long de cette côte avec une douce musique japonaise et j’avais l’impression de voler. De voir ces nombreuses petites îles avec les pins du japons, vraiment magnifiques. Et encore, le temps n’était pas terrible. J’imagine cette côte en pleine été, ça doit un rêve.

50628373 50628408 50628609

Bon, aller, je vous laisse, je vais demain à Nagano dans les alpes japonaises où peut-être je vais retrouver Pierre Fulla avec son « Ici, à Nagano… ».

@ Bientôt et sortez couvert.

Ah oui, au fait, Johan merci pour ta délicate attention mais je sais pas ce que je fais après-demain, alors bon, pour mon retour, on verra ça la vieille, comme d’habitude. Tu sais demain, c’est loin. 🙂

サポロビール

Aller, je reviens un peu par ici. Désolé, j’ai été un peu trop occupé ces derniers temps. On va dire que j’étais absent pour sur-activité festive.

J’entame maintenant ma troisième semaine et je vous écris depuis le nord du Japon plus exactement, Sapporo (札幌) situé sur l’île d’Hokkaido (北海道).
Depuis mon dernier message, j’ai continué à visiter Tokyo et à rencontrer quelques japonais(es). Je ne l’avais pas encore dit mais en arrivant ici, j’avais un deuxième contact à part Robert. Un japonais Satoshi que j’ai rencontré en octobre dernier quand j’étais aux États-Unis et avec qui j’avais gardé contact. Il m’a présenté quelques amis et organisé quelques soirées et de fil en aiguille, je suis pas mal sorti. J’ai vu un coté sympa avec les Izakaya (居酒屋), bars-restos typiquement japonais où l’alcool et la nourriture sont bon marchés dans une bonne ambiance détendue et un coté plus sombre avec les boites de nuit typiquement occidentales où on retrouve beaucoup d’étrangers et des japonaises en quête de se faire un peu d’argent ou de se faire payer à boire pour quelques services plus ou moins tendancieux.

Je suis allé aussi à Yokohama qui comme me le signalait une japonaise originaire de là-bas, est la plus grosse ville du pays puisque Tokyo n’est qu’un regroupement de villes. C’est une ville au bord de mer situé à une trentaine de kilomètres du centre de Tokyo où on retrouve le plus beau Chinatown du monde, enfin de tout ceux que j’ai visité et de loin.

50431591 50431560IMG_7534

Puis le lundi, je suis allé à Naeba (苗場), pour revoir Robert. C’est une station de ski à un peu moins de deux heures de train au nord de Tokyo. Il m’a gentiment accueilli dans sa chambre en ni vu ni connu. Il travaille dans un énorme hôtel assez huppé où je pouvais pas vraiment me payer une chambre. Je suis resté deux jours. Deux jours vraiment sympa. Il m’a présenté à tout le staff qu’il connaissait, c’est à dire une quinzaine de personnes qui m’ont accueilli les bras ouverts comme jamais je ne l’aurais pensé. J’étais même gêné tellement c’était trop. Grâce à Robert et à eux, j’ai pu aller skier le lendemain pour trois fois rien. J’ai payé 4000 yens (33 euros) pour la location de ski, bottes, pantalon et lunettes et le forfait pour les remontées mécaniques. Que demander de mieux. Pour ceux qui se pose la question, j’ai repris le ski acrobatique. Les stations au japon sont aménagés pour les snowboarders et donc il y a des sautoirs, des rampes et des couloirs en tube. J’ai retenté quelques petits sauts mais cette fois ci sur des lieux aménagés. J’ai manqué les sélections pour les JO de Vancouver, j’espère être prêt pour les prochains.

50431971 50431944 50431883 50431812

Le lendemain, je suis allé à Nagayoka avec Welli, un nippon-brésilien qui travaille avec Robert qui m’a fait visité cette petite ville où ces parents habitent situé pas très loin de Naeba.

50432139

Puis j’ai pris un train de nuit pour Sapporo. D’ailleurs, j’ai galéré pour l’avoir (merci au passage à Welli pour l’aide). C’est un train un peu spécial où les agents de Japan Railways n’étaient pas forcément au courant des horaires et surtout si je pouvais le prendre avec mon pass. Finalement, j’ai dû payer un supplément de 9500 yens (78,8 euros) pour le prendre. C’est un train couchette qui permet de rejoindre Sapporo en 12 heures. Je l’ai pris car j’économise une nuit d’hôtel et du temps.

Je me retrouve maintenant à Sapporo, réputée pour sa bière et ses ramens (ラーメン). Je vais rester 3 jours pour visiter la région et après…c’est une autre histoire.

50433488 50433213

Pour répondre à la question sur les japonaises. J’avais des présomptions avant de venir ici mais maintenant, c’est sûr, je le sais, les japonaises sont les femmes les plus belles du monde. Je ne dis pas ça comme ça ou parce que je suis ici. Non, pas du tout.  J’ai observé attentivement et je parle en toute objectivité, en utilisant différents critères comme la beauté naturelle, le style, la coiffure, la tenue vestimentaire et le sourire. D’ailleurs, quand je suis arrivé, j’avais mal au cou. Je croyais que c’était dû au matelas japonais qui sont dur mais pas du tout, j’ai compris par la suite, c’est à cause d’elles, à force de me retourner dans le métro ou dans la rue.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, vous pouvez éteindre votre ordinateur.

Tschuss!