Amanohashidate

Non, ce n’est pas une insulte. :p  C’est le nom de la ville où je suis actuellement. Mais je reviendrai un plus tard dessus.

Je vous ai laissé mon dernier message j’étais à Toyama. J’ai continué mon périple en suivant la côte en m’arrêtant Tsuruga et Nagahama. Pour cette dernière ville c’était bien malgré moi. Au départ, je devais m’arrêter juste à Tsuruga et continuer mais à cause de cette foutu horloge biologique, je me suis endormi dans le train et je me suis fait réveillé par le contrôleur à la station suivante. Cette horloge n’a toujours pas compris que la journée il faut rester éveillé et le soir dormir. :/  Pas mécontent de m’être arrêté à cette station. J’ai trouvé un quartier ancien qui je pense si on enlève le bitume, on voyage 200 ans en arrière.

64127900

Mais comme d’habitude, la modernité est toujours là. Un musée de la figurine au milieu de la ville qui apparemment est très réputé.

64127953 64127939

Ensuite, je suis retourné à Tsuruga, une ville côtière connue pour avoir un passé avec une année précise 1999. C’était pour le centenaire de la création de la ville et pour cette occasion, Reiji Matsumoto le mangaka entre autre de Albator et Galaxy Express 1999 (hé, hé c’est pas un hasard) a laissé des statues de ces personnages dans toute la ville. Il doit y en avoir pas loin d’une vingtaine.

64128419 64128400 64128383

J’ai cherché ensuite la plage mais sans succès. J’ai surtout manqué de temps. Pour suivre la cote, je n’ai pris que des trains locaux, très long qui s’arrête à toutes les gares. Par peur de ne pas trouver d’hôtel en campagne et perdre encore du temps. J’ai décidé d’aller directement à Nagoya et rejoindre un hôtel à coté de la gare et de m’avancer pour la suite. je savais qu’il me restait du chemin jusqu’à Amanohashidate.

J’ai trouvé Nagoya différent de Tokyo. J’avais trouvé Tokyo calme par rapport à l’année dernière. Il n’y avait pas cette ambiance de noyade dans la foule que j’ai ressenti. Par contre, à Nagoya on sent que le danger est loin et que ce n’est pas la préoccupation quotidienne. Les gens sont pressés, beaucoup de gens traversent quand le petit bonhomme est rouge et se dépêche sans prêter attention. Non mais quel sacrilège! Un autre monde, il suffit de voir que les économies d’électricité ne sont pas de rigueur pour les pachinko.

64128058

Le lendemain, pas le temps de souffler, je me dirige vers Amanohashidate pour là aussi un voyage long. En partant le matin, je devais aller à Kyoto pour faire un changement et ensuite Fukuyama pour un autre changement. Et enfin finir en train local avec encore deux changements pour arriver là bas. Ce train local est géré par une autre compagnie qui n’est pas accessible avec mon pass. Une belle aventure, heureusement que les gentilles hôtesses sont là pour m’aider :-). J’ai même eu droit à ce qu’une hôtesse me conduise à travers les couloirs de la gare vers la ligne adéquate, m’aide à prendre mon billet sur la machine, m’accompagne pour le contrôle et enfin me montre le quai que je devais prendre. Et pourtant, j’en demandais pas tant!
Donc après 5h de train, me voilà arrivé. :O
Vous vous demandez pourquoi donc, je suis allé là-bas. Et bien, la réponse est simple cette baie fait partie des plus belles du Japon, visiter chaque année par beaucoup de touristes, évidemment quasiment que par des touristes Japonais :-).

Cette baie est entouré de montagne jusqu’à là rien de fantastique mais surtout par une bande de sable naturelle avec des pins d’environ 3km qui sépare deux côtes de la baie.

Voici quelques photos pour mieux vous en rendre compte.

64128537

Comme vous voyez, sur chaque montagne surplombant la baie, on peut admirer le paysage et la baie.

64128595

Il y a une coutume ici est de se mettre dos à la baie, se baisser en avant et de regarder entre ses jambes, un peu comme ça:

64128633

Je sais c’est classe. :p

Normalement, on a l’impression que cette bande de terre se dirige vers le ciel, c’est le chemin vers le paradis. Ce qui donne ça:

64128662

La plage sur cette bande est également magnifique.

64128690

Un voyage semé d’embûche mais qui valait son pesant de cacahuète comme dirait…heu…comme dirait…personne en fait. ^^

Je suis resté deux jours avec de belles balades et la visite de quelques temples. J’étais logé dans une auberge de jeunesse où je suis resté deux jours avec une personne le premier jour et deux le second. Il y a du monde en ce moment… 😀

J’ai rencontré une personne qui sans aucun doute le plus grand voyageur que j’ai jamais vu, rien que ça. A mon arrivée à l’hôtel. Je suis arrivé dans le dortoir et je vois 4 gros sacs et des vêtements sur un cintre qui n’ont pas l’air sorti d’aujourd’hui. Tiens bizarre, on m’avait dit qu’il n’y avait qu’une personne pourtant. Ces sacs appartiennent à Gwenaël qui fait le tour du monde à vélo. Il travaillait au Luxembourg dans l’informatique dans le secteur bancaire et a décidé de tout plaquer pour voyager. Et accrochez vous bien, il est parti il y a 4 ans de Belgique et il a déjà fait toute l’Amérique, du nord au sud en visitant tous les pays, je dis bien tous les pays. Il est passé ensuite par l’Australie, la Polynésie française, le Cambodge, la Thaïlande, le Laos et la Chine. Ça fait deux mois qu’il est au Japon et il va rejoindre la Russie en ferry à la fin de la semaine pour continuer son voyage. Il espère arriver en Belgique dans deux ans et demi en traversant toute l’Asie et le moyen orient. il a l’air un peu déconnecté :D, il est par exemple étonné de voir mon petit netbook, il me fait la remarque « Mais il n’y avait pas ça quand je suis parti… ». Il était très sympa. Il m’a raconté ses quelques péripéties avec son vélo mais son voyage à l’air de se passer sans trop de souci. il me dit qu’il fait en moyenne 100km par jour mais sans se presser forcément et il a parcouru plus de 50 000 km, il essaye de ne pas penser qu’à ça. Un sacré gars avec beaucoup de courage pour réussir à passer autant de temps loin de chez soi et un gros mental pour toujours tenir et lancer le vélo tous les jours.

Bon, je vous laisse, demain direction Osaka.

A bientôt!

Une réflexion au sujet de « Amanohashidate »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *