J’aime pas le Japon :|

Complètement laissé à l’abandon, voici un petit retour sur ce blog, pour vous annoncer que voilà, je n’aime plus le Japon. Oui, c’est fini. Vous lisez bien mes mots. Je n’en parlerai plus. C’est bon, j’arrète. C’est nul. J’ai que ça en tête au bout d’un moment, il faut savoir dire stop.

Par contre, j’ai quand même décidé de retourner là-bas pour consommer ce divorce vraiment pour une dernière fois. Je serai là-bas très bientôt du 30 mars au 8 mai. Un peu plus d’un mois pour vraiment détester ce pays et ne plus jamais y retourner.

Cette fois-ci, je pars un peu moins à l’aventure. Je vais partager pendant tout mon séjour la location d’un appartement sur Tokyo avec un compère de concert et de soirée endiablé que vous avez aperçu l’année dernière sur ce même blog. Je vais bien-sûr bouger et peut-être découcher de temps en temps mais cette fois j’aurais un point d’attache sur lequel je vais pouvoir compter.

Il n’y a que ça de sûr pour le reste, on verra. Quelques plans en tête. Des dates de concerts de prévu mais rien d’autres.

Je commence à prendre confiance donc je tenterai bien quelques challenges pendant ce séjour. Bien-sûr, rien d’illégal. J’ai pas envie de visiter les prisons japonaises mais des petits trucs limites qui ne se font pas et qui venant d’un étranger, je l’espère passeront.

La liste en vrac:

– Etre pris en photo et apparaitre sur le blog d’un japonais que je ne connais pas avant mon départ.

– Faire la bise à une japonaise

– Faire du stop et monter dans une voiture japonaise

– Manger chez l’habitant

– Dormir chez l’habitant

– Faire dire « Je t’aime Hervé » ou « Hervé, tu es merveilleux » à une japonaise

Rien n’est garantie et aucune pression là dessus. Tout ça pour bien comprendre que le japon, j’aime pas.

Il y a également des choses que je dis que j’aimais mais en fait que je déteste et que je vais refaire pour être bien comprendre que j’aime pas:

– Voir des gens et essayer de parler avec eux, pour bien comprendre qu’ils sont désagréables.

– Aller aux restaurants, pour bien comprendre qu’on ne mange pas bien.

– Faire beaucoup de concerts, pour bien comprendre que la musique c’est nul.

– Faire des visites, pour bien comprendre que ça sert à rien.

– Voir des cerisiers en fleur, pour bien comprendre que c’est moche.

– Faire les magasins, pour bien comprendre qu’il n’y a rien à acheter.

– Rencontrer des idoles, pour bien comprendre qu’elles n’aiment pas les étrangers et que je ne les aime pas.

Voilà, vous l’aurez compris, on repart pour un tour avec un concept qui reste le même mais par contre, je l’espère cet fois-ci, avec un « je ne vais pas aimer ce voyage ».