Déjà la fin

Et voilà, j’étais parti sur un bon rythme mais je me suis laissé encore emporté dans une boucle temporelle et on arrive bientôt à la fin mais vraiment la fin. Et oui, déjà. Je n’ai raconté à peine la moitié de ce que j’ai fait ici que je dois déjà partir. C’est triste. Vous croyez que je peux rester un peu plus longtemps pour vous raconter la suite ? Parce que si je vous raconte la fin de mon voyage depuis la France, ça aura moins d’impact, ça sera moins crédible. Je sais je peux rêver mais vous ne voulez pas envoyer une pétition pour que je reste ?

Je vais quand même essayer de continuer de vous raconter un peu la suite avant le départ.

Mercredi 18 septembre

Après avoir passé une journée de repos où j’en ai profité pour faire du lèche vitrine à Akihabara en restant des heures et des heures dans les petites boutiques d’otaku (musique, figurine, anime, manga, miniature…) à regarder tout ça comme d’habitude comme si j’étais dans un musée, je retrouve aujourd’hui les Juice=Juice. Et oui, encore elles.

IMG_4129

Cette fois-ci, l’event est à Shibuya. Aaah Shibuya, le centre de Tokyo, le quartier le plus animé, le quartier qui bouge, le quartier de la mode, le quartier où il faut être si on veut exister. Et bien, les Juice=Juice existent. Les plus experts d’entre vous ont déjà remarqué que ma première photo du Japon sur ce blog était prise à Shibuya et qu’il y avait une énorme affiche des Juice=Juice mais pas seulement.

IMG_4126

IMG_4125

 Pour la dernière photo, c’est pas l’écolière qui passe que j’ai voulu prendre mais au dessus, à droite du pilier, il y a un écran géant qui passe en boucle le clip du groupe. Envoyer vos plaintes au photographe si vous voulez.

La scène de cette event est en extérieur devant un magasin. C’est assez bizarre mais c’est finalement pas mal pour attirer les badauds. Il y a bien-sûr une partie réservé devant pour ceux qui ont acheté le single aujourd’hui.

IMG_4138

Toujours dynamique et souriante malgré le monde, elles étaient encore bien. C’est la dernière fois que je les voyais après une promo assez gigantesque. Et on peut le dire, ça paye! La première semaine, Elles atteignent la seconde place du classement Oricon (l’équivalent du top 50 au japon) et elles ont vendu plus de 40 000 singles.  Les ventes peuvent paraitre peu en absolu mais pour un petit groupe qui sort sont premier single major c’est pas mal.

La suite malheureusement à mon retour. J’espère que GTA V ne va pas cannibaliser tout mon temps pour vous conter très vite mes exploits mais j’ai des doutes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *