Les langues asiatiques

Après un petit retour à Tokyo, je repars pour Osaka. Osaka ne parle jamais à beaucoup du monde. On me dit souvent qu’il y a rien à voir dans la ville elle-même. Il faut bouger… J’entends souvent de la déception, le château est bof…, le port moche… Et pourtant cette ville a toujours son atmosphère particulière. Les gens sont différents. Ils ont un coté méditerranéens. C’est peut-être pour ça qu’ils serrent à droite dans l’escalator alors qu’ailleurs on serre à gauche. Les gens d’Osaka ont un coté chaleureux qu’il n’y a pas à Tokyo. C’est un avis que j’ai partagé encore une fois en arrivant.  Bon ok, sinon touriste de base qui lit ces phrase, Osaka est central pour aller à Nara, Kyoto et Kobe mais sinon il y a pas grand chose à voir. Voilà c’est dit. :p

J’atterris au centre d’Osaka dans un appartement d’étudiants et de voyageurs occasionnels pour 2 jours. Le japonais qui me reçoit est Toshi qui est cool et sympa. Il vit là. Il y a un grand salon et des chambres avec lits superposés de 2 ou 4 personnes. Il y a 8 personnes en tout. C’est bien c’est propre et il y a une bonne ambiance. C’est pas Versailles. Mais comparé à Tokyo, c’est beaucoup plus accueillant. Je suis dans une chambre de 2 avec une fille que je ne verrais jamais. Elle n’est là que pour dormir. Pourtant la chambre est un haut lieu d’exposition de produit de maquillage et d’habits. Ça sent bon.

IMG_5657

Il y a un étudiant coréen qui vit depuis 2 ans au Japon. Il y a aussi deux étudiantes Hongkongaises en vacances pour quelques jours. Dès ma première soirée, c’est bonne ambiance. On parle du Japon, de langues, de cultures et de politiques. Les choses bizarres qu’il y a au Japon mais pas dans nos pays respectifs. Il partage le même avis sur Osaka. Les gens d’Osaka sont plus directs. Ils utilisent moins de formule de politesse qu’à Tokyo.  On parle de la situation politique à Hong Kong. C’est intéressant. On sent que la contestation est légitime et ils n’aiment clairement pas les chinois. Mais ils ont du mal à voir une solution positive tellement le poids de la Chine est immense.  Leurs conclusions qui viennent très vites est qu’ils ne veulent pas rester dans leurs pays respectifs. Le Japon est attirant mais personne ne voudrais rester vivre ici non plus. Bref des gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent un peu comme moi.

Sinon j’ai bougé et je ne suis pas resté que dans cet appartement, vous pensez bien. D’abord j’ai passé une demi journée à Nara. Je suis déjà allé à Nara pour mon premier voyage mais cette fois-ci, je voulais aller dans l’arrière pays. Il y a une petite montagne Wakakusayama. Elle est à environ 5km de la station. Comme souvent mon timing est juste, je décide d’aller là bas en courant. En profitant de la même occasion pour aller faire un tour dans les temples.

2014-11-21 09.18.37C’était vraiment sympa. Je suis arrivé juste avant le couché du soleil.

2014-11-13 16.34.18

2014-11-13 16.31.38

2014-11-13 16.39.13

Un jeune couple avec un photographe professionnel était là pour prendre leurs photos de mariage.

2014-11-13 16.47.15

Nara est connu pour ces 1500 cerfs apprivoisés qui errent dans la ville. Et bien même en haut de la montagne, il y a aussi des cerfs.

Désolé, j’ai pas pu m’empêcher.

2014-11-13 16.33.55

Le lendemain, je retrouve Elsy pour une visite de Kobe. On se retrouve à Shin-Kobe pour prendre un téléphérique pour rejoindre les hauteurs de Kobe.

IMG_5602

IMG_5642

C’était bien sympa. On a une belle vue de la baie d’Osaka et de Kobe et un jolie parc à visiter en descendant vers la gare.

Ensuite pour conclure une bonne visite, il faut un bon concert. On part cette fois pour Yamaguchi pour un concert des °C-ute, oui encore. Cette fois-ci, ce n’est pas l’immense salle du Budokan mais une petite salle qui peut contenir environ 300 personnes. Elles sont fortes. Elles peuvent enchaîner les grosses salles de plus de 10 000 places avec des petites salles de 300 places sans sourciller. On ne sera pas nombreux ce jour là et malgré qu’on est des numéros qui nous place loin derrière, on sera bien devant.  Elles nous verront bien. Le concert commence d’abord par des fous rires avec Maimai et Airi qui se sont trompés de chaussures. Elles échangent leurs chaussures. C’est bonne ambiance. Elles se prennent pas du tout la tête. Pour le reste le concert est une violence sans état d’âme. Des morceaux qui s’enchaînent les uns après les autres qui nous laisse sans bras et sans jambes. La petite anecdote sympa est sur le dernier MC final (traduire par la dernière bafouille). Maimi remercie bien tout le monde comme d’habitude et ensuite elle nous fixe. Elle dit que des gens viennent de loin pour les voir et nous demande directement d’où est ce qu’on vient (on est clairement les seules étrangers de la salle). Au début on comprends pas si elle nous parle directement. C’est pas du tout habituel. Je regarde autour de moi et je vois tous les japonais qui nous fixent. Un des japonais à coté me dit oui, c’est bien à toi qu’elle parle… On essaye de crier plusieurs fois « Furansu kara » ( de France). On voit Maimai qui dit à Chisa, t’as vu je te l’avais dit. Ah oui, on s’est bien fait repérer, elles ont parlé de nous…
A la fin du concert, il y a un serrage de paluche pour remercier le groupe. On est les premiers à sortir pour ne pas rater notre dernier train pour Osaka. C’est des grands sourires qui nous attend et des merci. Maimi défie la nature et nous offre une journée ensoleillé. Elle est célèbre habituellement comme étant une personne apportant la pluie.

Voilà c’est tout pour ce passage à Osaka. Je vous laisse avec Kashiniki Heaven que j’ai un peu beaucoup aimé en concert.

 A bientôt 😉

L’art du concert

Je vous ai déjà parlé du Nippon Budokan. C’est une énorme salle  construite pour accueillir les compétitions de Judo pour les jeux olympiques de 1964. Elle est surtout maintenant utilisé pour les concerts. J’avais été voir les °C-ute l’année dernière pour leur grande première dans cette salle le jour anniversaire du groupe le 10 septembre. Cette salle est maintenant devenu banale pour beaucoup de groupes. Il faut pourtant la remplir, elle peut accueillir plus ou moins 10 000 personnes selon la configuration de la scène. Mais on dirait bien que les fans se multiplient. Cette année encore les °C-ute ont fêté l’anniversaire du groupe dans cette salle en septembre et une date au Budokan a été ajoutée au mois de novembre. C’est l’occasion de refaire un petit tour. Je retrouve d’ailleurs mes compatriotes Elsy et Antoine fraîchement arrivés quelques jours avant pour le concert.

2014-11-11 13.35.19
Le concert était bien mais sans plus. On ne sentait pas de la magie et l’émotion comme l’année dernière où c’était la première fois. Une bonne setlist qui monte en puissance mais un public un peu moins composé de fans que d’habitude. La salle reste quand-même un cadre exceptionnel pour un concert. Le petit plus cette année était la plate-forme situé sur une avant scène au milieu du budokan qui montait et les plaçaient en hauteur au centre du Budokan. C’était beau.
Le coté marrant est que j’avais pas une superbe place et derrière en me retournant il y avait les tribunes VIP. Et qui s’installe devant la tribune au dessus de moi ? Les S/mileage ! Le groupe que j’ai été voir quelques jours avant. Je les voyais mieux que les °C-ute quand elles étaient au fond sur scène. Je m’amusais à les regarder de temps en temps. Elles avaient l’air de bien s’amuser.

Le lendemain sortie du nouveau single des Berryz, le groupe sœur des °C-ute au centre commercial le Sunshine à Ikebukuro. C’est leur dernier single. Le groupe se sépare l’année prochaine après 11 ans de bons et loyaux services. C’est l’occasion de leur serrer la paluche et de leur dire un petit mot et au revoir. Risako égale à elle même, n’est pas là. Je lui parle en français pour la faire réagir, ça marche un peu. Les autres ont du répondant. J’échange quelques souvenirs avec les fans. Certains sont nostalgiques, moi je dis il était temps que le groupe se sépare et qu’on passe à autres choses.

Je vous laisse là avec les clips du single du groupe.

On se retrouve pour la suite, à Osaka.

A bientôt !

Ceux qui m’aiment prendront le train

Je passe de Nagano à Kumamoto ! J’imagine que certains ne s’imaginent pas la distance. Il y a environ 1000km de distance. C’est un peu comme si je passais de Lille à Marseille du jour au lendemain. C’est cool les pass pour le train, on peut faire un peu ce qu’on veut. Ca fait 6 heures de train, oui le délire c’est pas donné non plus. Mais les trains sont tellement confortables, ça permet de se reposer et d’écrire ce blog donc il n’y a pas à ce plaindre.

2014-11-18 20.02.57

Vous vous demandez pourquoi Kumamoto ?

Parce que…

Pardon si vous avez perdu un peu de neurone. Je vous présente Kumamon, la mascotte qui représente la préfecture de Kumamoto. Il a été désigné la meilleure mascotte du Japon. Il y a quelques années, La préfecture voulait trouver un nouveau personnage pour représenter la région et promouvoir le tourisme et elle a trouvé Kumamon. Il est devenu tellement populaire dans le tout le pays que beaucoup de préfectures essayent d’imiter mais Kumamon reste le plus célèbre. Mais c’est pas Kumamon qui m’a poussé à venir. La première raison est que je voulais aller voir les S/mileage avec un double concert à Saga (la préfecture voisine). C’était ma seule occasion de la voir. La deuxième raison est que je voulais visiter le château de Kumamoto qui fait parti des plus beaux châteaux japonais.  Par la même occasion, je voulais aussi peut-être courir dans les environs malgré une météo qui semble mauvaise.

Le double concert, j’ai fait. Il était très bon, intense. Une bonne setlist qui m’a laissé sur les mollets (les rotules c’était pas assez). La salle était une petite salle. On devait être 200 personnes. Pour le handshake final en sortant. Tout le monde sortait vite en les remerciant. J’ai essayé de prendre mon temps sur la première, Kanyon pour le lui dire que je viens de France. Les autres ayant très vite fini avec la personne devant moi m’écoute et sont toutes étonnés. Fini les « thank you » qui m’agacent. J’ai le droit au « merchi ». Pour le  deuxième concert, j’ai le droit au « bonju », « merchi » et j’ai même le droit à un « Je t’aime » d’Ayacho. C’était touchant.

Le lendemain, le concert des s/mileage était tellement bien que j’hésite à retourner les voir. Le problème est qu’il est à Miyazaki au fin fond de Kyuushu à 3 heures de train de Kumamoto. Il n’y a qu’un concert et si j’y vais, pas de visite du château. Je ne peux pas rester un jour de plus puisque le lendemain, il faut que je sois à Tokyo. J’hésite encore plus car la météo annonce de la pluie. Autant être dans le train ou dans une salle de concert dans ces moments là. Finalement la météo annonce un peu d’éclarcie, je décide de ne pas aller au concert. Soyons raisonnable. Je suis là aussi pour voir du pays. Je vais comme prévu le matin faire une visite du château de Kumamoto. Le château a été refait à 90% à cause d’un incendie suite à une guerre civile en 1877. On m’a dit que « the last samurai » avec Tom Cruise se basait sur cet épisode de l’histoire japonaise mais j’ai pas vu.

IMG_5475

Il y a une vue sympathique en haut.

IMG_5476

Le petit plus par rapport à des châteaux comme Osaka ou Nagoya ou même Himeji est le site autour du château qui est énorme. Toutes les fortifications ont été préservé et il n’y a pas de constructions modernes autour. C’est forteresse qui a été construit ici.

IMG_5482

Il y a la salle de réception pour les visiteurs du damyo qui reste sympa à voir malgré qu’elle soit complètement refaite.

IMG_5498

Après cette demi-journée de visite, je décide de partir au mont Aso pour courir un peu. La météo devrait se calmer en milieu d’après midi

Pour résumé, la carte postale vend ça.

IMG_5555

En prenant une vue panoramique, j’ai vu ça.

2014-11-09 17.23.06

Oui, c’était pas un grand succès. Le mont Aso est un des plus grands volcans du Japon et il est en permanence actif. Ce jour là, la météo n’était pas avec moi et en plus le volcan était en alerte niveau 2 : Impossible de l’approcher à moins d’un kilomètre. Il y a normalement un téléphérique qui permet d’accéder au cœur du cratère mais fermé ce jour là. C’était pas mon but premier car je me lançais assez tard. Mais j’espérais surtout voir les paysages autour en faisant une belle course. C’est aussi un peu raté. Malgré tout, j’ai fait des kilomètres, beaucoup de kilomètres.

Screenshot_2014-11-15-11-08-01

Screenshot_2014-11-15-11-08-38

Screenshot_2014-11-15-11-08-28

Malgré la vue en haut catastrophique, j’ai vu quand même un peu de paysage sympa qui me faisait penser à l’Auvergne.

IMG_5546

IMG_5547

Après ce passage à Kyuuhu, je retourne à Tokyo. C’est reparti pour 6h de train. Des amis et un gros concert m’attend.

A bientôt !

Malin comme un singe

Nagano. Tout le monde pense encore aux jeux olympiques d’hiver. Je ne compte plus les fois où j’ai entendu « ici, à Nagano » quand je parlais de l’idée d’aller à Nagano. Moi, je pense encore au gros fail quand je suis venu la première fois au Japon. C’était la fois où j’avais rien trouvé pour me loger et j’avais heureusement partagé un ryokan avec une suisse pour éviter de dormir dehors. J’y étais retourné l’année dernière pour simplement prendre un bon bain chaud dans un onsen. J’espèrais cette année rester quelques jours pour explorer la région.
Le premier souci de la région de Nagano est que c’est une région montagneuse difficile d’accès. Il y a des lignes de train qui sont des lignes privées (non couvert par le JR pass) et chère. Mais cette fois tant pis, je vais faire l’effort.
J’ai d’abord choisi la ville de Suzaka à 20 minutes de train locale de Nagano. J’ai découvert dans mes recherches une guest house très chouette. C’est une ancienne maison classique japonaise rénové. Un bijou qu’on ne peut trouver que si on va loin des grandes villes. Il y a un jardin intérieur japonais. Les chambres sont des chambres typiques avec tatami et futon.

IMG_5406

31J’ai ensuite commencé par mon petit tour. Déjà grâce à Marina (la gérante de la guest house), j’ai acheté un pass pour le train pour deux jours (2300 yens) qui permet de prendre la ligne local privée. J’ai commencé par une ville à coté de Suzaka, Obuse. C’est une ville qui produit des fruits et elle est accolée aux montagnes. Elles contient beaucoup de temple et des beaux paysages.

IMG_5228

IMG_5237

Les fruits, j’ai vu. La région de Nagano est connu pour ses pommes, des grosses belles pommes.

IMG_5223

Ils cultivent aussi du raisin. Il est destiné à être mangé pas pour le vin. Enfin de ce qu’on m’a dit.

IMG_5219

La vigne est suspendue à l’horizontal et tenu avec un grillage

La marche vers les temples était vraiment sympa. Il y avait un soleil magnifique. La température était agréable. C’était une belle promenade. Pour compléter ma journée, j’ai été voir les Berryz à Nagano. Un petit concert tranquille dans une petite salle. C’était reposant, content de les revoir.

Le lendemain, c’est reparti pour un tour mais direction le parc de Jigokudani. Là, c’est un parcours difficile pour arriver là-bas. De Suzaka, il faut compter encore 45 minutes de ligne locale puis il y a 5 km entre la station et le parc. Il y a soit le bus qui passe toutes les heures ou les jambes. Je vous laisse deviner la solution que j’ai pris. La ballade est chouette car il y a ce parc mais aussi des villes à traverser qui sont magnifiques.

IMG_5270

IMG_5276

Les deux derniers kilomètres sont des chemins dans la montagne.

Il faut éviter les chars d'assaut

Il faut éviter les chars d’assaut

IMG_5287

Mais tout ça valait la peine car après tous ces efforts on peut voir des singes. \o/

IMG_5291

Ce sont plutôt des macaques japonais. Ce parc est un parc naturel et entre deux montagnes, il y a un onsen où les singes se baignent dedans pour se réchauffer et vivent donc autour.

IMG_5303

Il n’y a pas de protection. Ils peuvent aller où ils veulent. Il est par contre interdit de les toucher, de les fixer du regard, de les nourrir ou d’essayer de rentrer en contact avec eux. Ils peuvent être violent. Ce sont bien des animaux sauvages. Par contre, vu le nombre de touristes, ils sont habitués à les ignorer. Il passe autour des gens comme si de rien n’était. Ils font leur vie tranquille.

IMG_5329

IMG_5360

Pas mal de touristes sortent les gros appareils pour prendre la belle photo et même un peu abusé certains essayent de prendre un selfie avec les singes.

2014-11-06 14.33.17

Ensuite, je me suis baladé dans la vieille ville de Kambayashi en bas de la montagne du parc. Des touristes logent dans des luxueux et se baladent en yukata dans la ville pour se baigner dans les très nombreux onsen de la ville. Il parait que certains, très traditionnel ont inspiré le film d’animation de Ghibli, le voyage de Chihiro.

IMG_5395

IMG_5396

Après ça, j’ai fait moi aussi trempette dans un onsen. C’était chaud. C’était bon.

Après ce passage sympathique à Nagano, direction Kyuushu !

A bientôt 😉

Embarquement !

Avant de raconter mon aventure à Nagano, j’ai oublié de vous parler d’un petit festival dans la salle Tsutaya O’West sur Tokyo.

Son petit nom est le  « I to U FESTIVAL Vol.2 ». Je ne sais pas s’il fallait voir le volume 1 mais pas grave il a l’air intéressant avec surtout les Passpo et GrandStand (un groupe de rock que j’ai déjà découvert l’année dernière). Il y a d’autres groupes que je ne connais pas. C’est pas bien grave, on verra bien. C’est une petite salle, le genre d’endroit pour avoir une bonne ambiance.

D’abord, en rentrant dans la salle, je suis déjà plutôt surpris par le nombre de filles. Il y a un peu près 70% de jeune filles. Il faut savoir que souvent c’est plutôt le contraire. Il y a même parfois une zone réservée pour elles. Elles sont ainsi plus à l’aise comme elles sont souvent plus petites et peut-être aussi pour éviter les mains baladeuses. C’est bizarre cette proportion inversée. Mais je vais le découvrir très vite pourquoi.
Il y a d’abord des groupes apparentés Johnny’s qui commencent. Des beaux mâles qui chantent et dansent bien. Enfin c’est elles qui le disent. Je ne sais pas j’étais au bar.  Un peu dur à entendre parfois à cause des cris mais j’attends que ça passe.
Ensuite, les passpo sont arrivés assez vite. Les fans se mettent au avant poste. Je m’avance un peu. C’est plutôt le groupe Hatchaketai (はっちゃけ隊)  qui est sur scène (un sous-groupe des passpo). Elles mettent le feu. Elles sont habillés en happi avec des lunettes de soleil.

げんき

Une vidéo publiée par 竹中夏海 (@tknk723) on

C’était court mais bon délire.

B1qEyPuIIAAbQDx

Ensuite, je me recule et un autre groupe que je ne connais pas arrive : les Musumen. Là, on grimpe d’un cran. Les johnny’s qui chantent ok, c’est leur style pourquoi pas mais des hommes qui dansent et chantent de la musique d’idole, ouai mais non. Ils ont leurs propres titres ok mais ils font aussi de la reprise d’idoles et là non. Le coté bizarre de la chose est les filles qui reprennent les codes des fans d’idoles. Elles avaient  des glowsticks et certaines gueulaient fort comme des fans à un concert d’idoles. C’était très perturbant.  Je me suis reculé en me demandant où j’étais parfois.
Enfin l’autre groupe que je veux voir arrive après, GrandStand. je les avais vu l’année dernière à Passpo presents Jetjetjet décrit ici par albatruc. L’année dernière c’était un petit groupe qui n’était même pas sur la fiche de présentation mais le groupe a grandi. Il est maintenant à l’affiche de ce petit festival. Mon impression est toujours bonne. Le chanteur est toujours aussi dynamique et prêt à faire participer le public et son acolyte chanteur / guitariste aussi. Les deux ont une voix qui vont bien ensemble. Ils sont accompagnés de musicien et tout ça fonctionne bien. Je pense vraiment qu’il mérite d’être connu plus encore.

C’est tout pour aujourd’hui. Je vous laisse avec eux.

https://www.youtube.com/watch?v=wdcWDfhsrco

A bientôt !

La fête des lumières et la jungle

La fête des lumières à Lyon est une institution depuis très longtemps. Une fête religieuse au départ, elle est maintenant un événement pour toute la ville. Il y a des attractions dans tous les endroits touristiques avec des jeux de lumière qui se perfectionnent d’année en année. Elle drainent un flot de touristes qui généralement héritent les lyonnais qui ne peuvent plus circuler dans la ville. Pourquoi je parle de ça ? Pas par hasard, j’ai vu une fête similaire à Yokohama.

Tout commence par une journée à Yokohama. L’ami Hare me propose d’aller dans un centre commercial pour voir deux mini live de Predia. Un groupe inconnu dans mon champ de vision donc pourquoi pas, la curiosité c’est bien parfois.

2014-11-03 13.40.43

Contrairement aux clichés classiques des idoles, elles sont vieilles, elles ont la vingtaine bien passée et elles n’ont pas cette image d’adolescente épurée. Elles sont plutôt bien classes et leur musique est sympa. Ça reste un petit groupe à revoir à l’occasion.

Après ça, c’est visite de Yokohama. On fait un petit tour obligé près du port pour admirer la baie et prendre quelques photos.

IMG_5181

IMG_5137

Ensuite en continuant notre petit tour, on est tombé par hasard sur un concours d’artiste sur la lumière qui m’a fait penser justement  à la fête des lumières lyonnaise en miniature. IMG_5179

Il y a quelques animations du type :

Il y a des œuvres assez bizarres à base de champignons, de lapins, d’éléphant et de oiseaux. IMG_5166

IMG_5170

La ballade était sympa et ensuite on part sur Chinatown pour manger chinois. Je crois que j’en avais déjà parlé mais les plats chinois sont différents de chez nous. C’est un mélange du raffinement à la japonaise avec des plats surprises avec du « il ne faut pas demander ce qu’il y a dedans ».

2014-11-03 20.42.52 2014-11-03 20.45.55 2014-11-03 20.56.07 2014-11-03 20.58.03

C’était très bon mais bien épicés quand-même.

Le lendemain, je trouve un autre compère français Jérôme que j’ai rencontré au Japon l’année dernière et que je revois encore cette année au Japon. Il habite pourtant la France mais on se rencontre au Japon, c’est plus simple, normal.

On se donne rendez-vous à Todoroki où il parait il y a un parc qui ressemble à une jungle. C’est pas immense, c’est pas un truc à voir absolument mais ça permet de sortir de Tokyo et de voir la banlieue.  Ça casse pas trois pattes à un canard. On a même vu des animaux sauvages. 😀

IMG_5203heu pardon, c’est mieux comme ça peut-être:

IMG_5200

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

La suite se passe à Nagano. 🙂

A bientôt!

Électronique

Kanda est une station de métro de la Yamanote. Pour ceux qui ne le savent pas, la Yamanote est la célèbre ligne de métro qui permet de faire le tour de Tokyo comme le périphérique à Paris en voiture. Sauf qu’à Tokyo, il n’y a pas vraiment de centre. Je dirais que la Yamanote permet de parcourir les centres de Tokyo.  Cette station est situé entre le centre d’affaire de Tokyo et le centre de l’électronique et de la sous culture (manga, jeux vidéos, anime…) appelé Akihabara. Elle est un pont entre deux mondes.
J’ai choisi cet endroit en utilisant Airbnb car le gérant de l’appartement se présentait comme un étudiant en informatique qui louait une chambre pas cher à partager avec des personnes. Un peu comme une auberge de jeunesse mais chez un particulier. Un bon moyen de rencontrer des gens ayant les mêmes intérêts que moi. L’endroit est sympa. C’est pas grand luxe mais vu le prix, j’en demandais pas tant.

IMG_5190

IMG_5114

IMG_5116

La chambre se situe au deuxième étage d’un petit immeuble. Elle est aménagée avec une cuisine, des toilettes et une salle de bain partagés avec une chambre situé au troisième. D’autres habitants du coin se réunissent dans une grande pièce commune situé au premier étage. Pour ceux que ça étonne, oui, il n’ y a qu’une pièce ou voir deux petites pièces par étage. C’est petit, c’est le Japon. Cette grande pièce est une salle remplie d’objets électroniques en tout genre. On dirait un labo.
Le dimanche soir en rentrant assez tard, il y avait une soirée d’organiser car le lundi était férié. En passant, on m’invite à manger une part de pizza. Je venais de manger donc je refuse poliment. Mais ils insistent car ils les ont fait eux-mêmes. En rentrant, Ils me montrent. Ils ont mis 3 blocs de pierre et une plaque en fer pour former un espèce de four en pierre. Il y a une résistance à l’intérieur et un afficheur LCD à l’extérieur tout ça pilotés avec un Raspberry. Un truc de fou ! ( les informaticiens me comprendront). Le concepteur du four était en blouse blanche. On aurait dit le doc de retour vers le futur.  Ils avaient préparé la pâte et la sauce tomate eux-même et rajouter du fromage qui ressemble à du cheddar mais qui a le goût de la vache qui rit. C’était pas mauvais. Ils m’ont laissé une pizza pour manger le lendemain au petit déjeuner.

IMG_5118

J’ai fait  aussi quelques ballades du coté d’Akihabara. Je voulais m’acheter un nouvelle appareil photo le fameux Sony RX100 (les photographes comprendront) mais le monsieur de chez Sony m’a dit que les appareils ne sont qu’en japonais. On dirait bien qu’ils sont pas doués chez Sony pour mettre du multi langue dans leur appareil. Dommage.

Pour le coté quartier d’affaire, je suis allé courir le mardi matin autour du château impérial.

Screenshot_2014-11-07-09-40-39

J’étais parti pour courir 10km mais je me suis perdu en rentrant, je suis arrivé à 12km. En courant vers Kanda, je voyais des personnes en costard cravate aller au boulot. J’étais en train de me dire que les pauvres, ils font la tête, ils vont travailler et en plus la plus part sont vieux. Moi je dis vive les vacances.
Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il est plus facile de courir dans le centre de Tokyo qu’à Lyon par exemple. Je prenais souvent les petites rues qui ne contiennent pas vraiment de trottoir et il n’y a pas beaucoup de circulation. Il y a quelques carrefours avec des feux assez long mais ça reste bien gérable.

Coté température, ça ressemble pour le moment au nord du Portugal l’hiver. Il fait chaud l’après midi, limite on pourrait être en tee-shirt et la nuit tombe vers 17h30 et là c’est le froid qui s’installe et il faut bien se couvrir. C’est assez étrange.

C’est tout pour l’instant. Je fonce vers le sud. J’écris ces lignes depuis le train entre Nagano et Nagoya. Mais ça, l’explication, ça sera pour plus tard. 🙂

A bientôt !

Halloween

Halloween, tout le monde pense à cette fête importée des pays anglo-saxon qui est devenu la fête païenne commercial pour vendre des bonbons et des costumes pour les enfants, remplaçant petit à petit notre bonne toussaint, la bonne fête catholique et traditionnel. Je veux pas rentrer dans le débat mais j’aime bien Halloween. Peut-être parce que le Japon aussi, ils ont leur Halloween. Il est très fêté par des soirées où les gens viennent déguisés.

Vous vous dites pourquoi je parle de ça alors que j’étais dans l’avion au dessus de la Russie entre le 31 et le 1er. Et bien, j’ai quand même fêté Halloween, non pas avec les hôtesses de l’air ou la police frontière mais au Japon, à mon arrivée.

date_20140929115712_230x250_5428C1D20D37J’ai eu la chance après mon arrivée de rejoindre Hare qui m’a gentiment pris un billet pour le Akasaka Halloween Festival. C’est un festival où beaucoup de gens viennent déguisés et c’est un mélange de concert d’idoles et spectacles comiques regroupant beaucoup de groupes d’idoles et des humoristes. Le festival commençait à 14h à jusqu’à 21h. C’était long surtout quand on n’a presque pas dormi depuis 25~30 heures. Mais plus c’est long, plus c’est bon. (non, c’est pas une japonaise d’écrire ça).

C’était vraiment bien, ça s’enchaînait vite. Les groupes étaient bien déguisés avec des valeurs sûr comme des passpo à lunettes, des popops prêt à faire la guerre du Vietnam ou Kikka en policière à fouet prêt à tirer.

B1WZOHwCMAAPQl8

o0360027013117363455o0480064013117454298

Les comiques étaient presque pas drôle. J’ai jugé en regardant bien-sûr les gens autour de moi, c’est pas avec mes trois mots de japonais que je vais comprendre. Mais c’était assez court donc ça va. J’ai essayé de faire des micro siestes debout mais pas facile. Je me suis posé un peu pour récupérer pendant les groupes qui avait moins d’intérêts. Au final, c’était une bonne première journée.

o0480063913116341017

Il y en a qui faisait peur…

Les gens étaient bien déguisés aussi. ça ressemblait plus à un carnaval que vraiment Halloween. J’ai cherché s’il y avait un clown mais non c’est pas trop la mode ici. Dommage.

A bientôt 🙂