J’ai soulevé une montagne !

Depuis le début de mes voyages au Japon, j’ai eu beaucoup de rendez-vous manqué avec toi.
Il y a eu d’abord Hakone. Je pensais te voir mais la pluie et le brouillard à gâcher notre première rencontre.
J’ai cru que je pouvais t’apercevoir dans le shinkansen en allant dans le sud mais pareil, tu planais dans les nuages ou tu te cachais dans la nuit.
L’année dernière je pensais te voir depuis les montagnes qui t’entourent mais encore une fois, tu cachais. J’étais peut-être trop loin pour te voir.
Pour ce sixième voyage, je pensais bien changer la donne et cette fois bien préparer notre rencontre. Choisir le bon jour où tu serais de bonne humeur, souriant et contemplatif. Aller chez toi dans ton fief et t’approcher le plus près possible.
Aujourd’hui ce grand jour est arrivé. Cette rencontre a été exceptionnelle. J’ai été impressionné par ta sagesse et ton imposante stature. Je ne pense pas que je t’ai fait le même effet mais c’est pas bien grave. J’ai également pris un bains dans tes eaux chaudes, c’était bon, c’était reposant. À part ta timidité, j’ai du mal à te trouver des défauts.
J’espère un jour que tu me prennes dans tes bras et que je puisse monter sur tes épaules pour admirer le soleil se lever. Mais il faudra que je revienne car tu te laisses approcher que quand tu as vraiment chaud. Merci en tout cas.

_DSF3441

En dehors de cette rencontre, j’ai fait une belle course dans la forêt aux alentours.

_DSF3427

C’est un spectacle assez spécial car c’est pas vraiment montagneux, c’est presque plat.  J’étais sur un plateau et j’avais toujours l’impression d’être observé par cette montagne posée au milieu. image

Il y a quelque chose de spécial quand on passe dans les villages aux alentours. J’avais l’impression que c’était un mirage ou que cette montagne était tombée du ciel.

_DSF3469

Joyeux Noël !

Joyeux Noël !

J’espère que vous allez bien que vous avez bien mangé et bu en famille. Pour ma part, rien de tout ça mais ça va je ne m’ennuie pas.

Cette semaine, je suis allé à Kanazawa pour deux jours. Je devais voir furtivement Shuka (ma prof de japonais à Lyon) et son copain ou plutôt futur mari Gaël car ils étaient en plein préparatif pour le baptême de leur nouveau né et la préparation du mariage. Mais finalement j’ai passé deux journées avec eux et la famille de Gaël présent pour leur mariage.

_DSF3164

Ils m’ont embarqué en voiture dès mon arrivée direction Himi. On a fait un bon resto de poisson. J’ai pu goûter du ブリ( Buri, poisson local  nommé sériole en francais) et on a fait un onsen. Magique de retrouver tout ça. Himi est ville portuaire situé à l’est de Tokyo coté mer du Japon. ça ressemble au cote normande. De plus, Il pleuvait ça me confortait bien dans l’idée. Je me suis rappelé après que Himi, j’en avais déjà entendu parlé par Alba qui a vécu là bas et en a fait une bonne description ici.

_DSF3170

Le lendemain, c’était visite du château de Kanazawa et son magnifique jardin Kenroku-en.

_DSF3189

Un peu invité à la dernière minute, j’ai pu assisté au baptême de leur petite Imalie et un repas avec la famille le soir avant de rentrer le soir sur Tokyo. C’était très sympa.

Sinon pour le 24 au soir. j’ai passé mon réveillon en assistant à un live de Ciao Bella Cinquetti (anciennement The Possible que j’ai été voir l’année dernière) au H!P Shop. A l’origine, je pensais que c’était l’occasion de voir l’ami Fuku devant un petit live. Mais surprise, avec le live on avait le droit de se prendre en photo avec une des membres. J’ai choisi la mère noël Robin. C’était assez drôle de choisir sa pause et clac.

IMG_20151226_001359

Chanceux, j’ai eu droit à deux photos en fait. Pour ceux qui se demande, oui, je la ramène en France.

Vol domestique

Pour venir au Japon, j’ai encore essayé une nouvelle compagnie : KLM. (Je crois que je vais les faire  toutes à force).
C’est un voyage avec 2 escales une à Amsterdam et une à Fukuoka dans le sud du Japon. La première escale se passe sans souci. L’aéroport d’Amsterdam est bien organisé et le transfert se passe sans problème. La deuxième partie Fukuoka – Tokyo est un peu plus technique. Je dois reprendre un vol interne avec une des compagnies nationales ANA. À l’origine, je voulais m’arrêter à Fukuoka et pas prendre cette correspondance. Commencer mon voyage là bas et remonter vers Tokyo en train. Mais le site où j’ai acheté mon billet lastminute.com ne savait pas me dire si je récuperais ma valise à  Fukuoka en me menaçant que si je fais pas l’aller jusqu’à Tokyo, je perds mon retour. Du coup, j’abandonné cette idée.
La vérité qu’on m’a pas dit est que je dois bien récupéré ma valise, mais aussi passer l’enregistrement sur le territoire japonais et passer la douane avec ma valise. De plus, je dois changer d’aéroport en prenant un bus de transfert. J’avais une heure et demi d’escale qui peut paraître large comme ça mais du coup c’était trop juste. Je suis arrivé à l’enregistrement de ANA 10 minutes avant le départ de l’avion. Heureusement l’avion avait 20 minutes de retard, assez pour rejoindre l’embarquement mais trop tard pour enregistrer ma grosse valise en soute. Me voilà obliger de passer les contrôles avec ce gros bagage sans savoir comment ça va se passer.
Les contrôles sont déjà plus cool que chez nous. Le staff est moins tendu. Quand ils m’ont vu arriver, j’ai été pris en charge par une charmante hôtesse qui été voir si elle peut emmener directement ma valise en soute. En attendant, j’ai passé le scan tapis avec ma grosse valise. On me pose la question habituelle, est-ce qu’il y du liquide ou des spray dedans ? Je réponds honnêtement oui, j’ai des bouteilles de vin et de la mousse rasé. Ah ? Je les sens gêner… Bon, il regarde l’heure c’est Ok. La jolie hôtesse revient et prend ma valise rapidement pour l’emmener en soute. Elle me pose une dernière question, est ce qu’il y a des choses qui cassent ? Je lui dis oui, des bouteilles. Ah ? Je la sens gêner. Je réponds non mais c’est bon, elles sont bien emballées. Elle cours ensuite maladroitement avec ma valise vers l’avion. Elle était touchante. Après ça,  vol normal sans souci pour arriver à destination. Le retour se fait depuis Tokyo avec une seule escale à Amsterdam. Ça sera plus simple.

L’histoire se repète

C’est l’histoire d’un mec qui est au Japon. Vous la connaissez ? On vous l’a déjà faîte ?

Désolé mais c’est reparti pour un nouveau voyage qui a commencé hier jusqu’au 11 janvier de l’année prochaine.

Je suis arrivé hier pour installer le camp de base à Nippori.

_DSF3125 _DSF3122

J’ai enchaîné direct par une soirée avec Sosuke à Shibuya. 2 ans qu’on ne s’est pas vu, il fallait bien faire des bars, manger des yakitori, un ramen et finir la nuit  au Karaoké jusqu’à 5h avec les idées pas claires du tout.

_DSF3108

Je me réveille à 15h. Mal de gorge, bouche pâteuse, les yeux dans le brouillard, la tête dans le pâté. Je ne sais pas si je suis malade ou dans le jetlag ou les deux.

Le voyage commence bien.