Mon petit carnet

Avant mon départ, j’ai fait tourner un petit carnet auprès de mes amis ou de ma famille pour qu’ils me laissent un message avant que je parte au Japon. C’était le même principe que quand je suis parti au Canada. Je devais lire les messages que quand je serais dans l’avion.

Je m’excuse auprès des amis que j’ai pas pu faire signer. j’aurais voulu que plus de monde écrivent sur ce carnet mais j’ai oublié par fois de le prendre ou de le sortir. Sniff.

J’ai rigolé, j’ai souris et j’ai été ému par vos messages.

J’ai bien compris que vous ne voulez pas que je reste longtemps ici mais beaucoup veulent venir me voir. Un sentiment que je peux comprendre moi aussi. 😊

Beaucoup de souvenirs de nos dernières soirées avant mon départ restent ancrés dans ce petit carnet. Je le garde précieusement.

En vrac:

– il y a un trèfle à 4 feuilles collé par ma maman.

– des énigmes auquels j’ai pas pu répondre

– du chinois, du japonais et du français.

– deux dessins de moi.

– beaucoup de citations de moi ou d’autres

– Mahatia est la plus jeune à avoir signé

– une vingtaine de personnes ont signé ce carnet

Tokyo me voilà !

Je suis bien arrivé sans encombre. J’ai maintenant mon visa pour un an et 3 mois dans la poche, la vie « étudiante » peut commencer. Pour l’instant, on commence tranquillement par Tokyo. Je suis installé avec Gaëlle pour 5 jours à Minami Senju au nord de Tokyo avant de rejoindre Sapporo pour passer aux choses sérieuses.

On est dans un petit Ryokan (auberge traditionelle japonaise) dans une petite chambre avec tatami.

Et pour fêter nos retrouvailles, rien de tel qu’un ramen, des gyozas avec une bonne bière. Je l’ai pris bien piquant en souvenir du dernier weekend en France.

Le grand départ

Je retourne aujourd’hui au Japon pour un an. Stop

Je vais intégrer une école de japonais à Sapporo. Stop

Je vais travailler depuis le Japon pour ma boîte en télé-travail. Stop

Je serai avec ma copine pendant toute cette année. Stop

La grande aventure commence… non- stop.