Ascension du Mont Fuji

On est parti un lundi, lundi 8 août après midi exactement. Depuis le début de mon voyage je reporte cet ascension pour trouver la météo parfaite au sommet. Avec l’ami Fukuda, on réfléchie ensemble et on se pose la question. On essaye de faire correspondre nos agendas et la météo. On en parle le week-end le précédent et mardi a l’air pas mal pour la météo. Le problème est que la météo est toujours changeante au sommet et les prévisions sont vraiment sûr que 24h à l’avance. Et elle change. Ce mardi pas mal s’est transformé en lundi pas mal. Ensuite le temps a l’air de se gâter pour le reste de la semaine. Lundi matin, on en rediscute. On est libre tous les deux et il va faire beau. C’est parti ? Yesss !  On regarde le bus direct depuis Tokyo, complet! Aïe. Une autre solution, il reste le train jusqu’au pied du mont fuji, puis le bus local qui nous emmène à 2000m. Hop go !

Il existe beaucoup de solutions pour grimper le mont Fuji. Mon envie était de faire l’ascension de nuit et de faire le levé du soleil. Un très grand classique. Fukuda avait la même envie mais avait une préférence pour faire l’ascension de jour, dormir dans un refuge à 3000m et rejoindre au sommet un peu avant le levé du soleil. Une proposition alléchante aussi. Du coup, comme on s’est décidé à la dernière minute, ça sera ascension de nuit direct.

Départ donc lundi 8 août à 15h20 de Tokyo, de Nishi Nippori exactement. 3h de train avec des changements qui nous permet de passer au supermarché faire des provisions car le voyage va être long. Je prends 4 litres d’eau, 4 onigiri (des boulettes de riz) et des barres de céréales. J’ai bien mangé avant, je devrais tenir. Il est possible d’acheter de l’eau ou de se nourrir pendant l’ascension mais à des prix qui donnent envie de faire des provisions avant.

CpUvlD-VUAAZV2O

Ensuite, c’est le bus pendant une bonne heure pour arriver à la 5ème station (il y en a 10) à 2300m. On arrive là bas vers 20h. Cette station est la dernière station accessible depuis la route. Il y a un endroit pour se reposer et on peut manger ou boire. Il fait 15°C environ. On est pas mal, ça change des 30°c étouffant de Tokyo l’après-midi. On se repose et on commence à s’habiller chaudement.

21h le départ à pied !

IMG_6808

Le mont Fuji est inscrit depuis 2013 au patrimoine mondial de l’UNESCO et depuis il y a un don de 1000 yens (environ 8€) qui est demandé à tous les randonneurs. il n’est pas obligatoire.

La première partie est facile. Ça monte pas mal mais rien de bien méchant. Il n’y a pas trop de monde. C’est cool. Il y a un petit vent qui vient faire chuter le thermomètre. Avec ma lampe que j’utilise pour les trails de nuit, je vois bien. J’aurais presque envie de courir. Fukuda a du mal à suivre mon rythme. Il n’a pas forcément l’habitude. Je l’attends à chaque fin de lacet.

Un moment, on se rend compte qu’on a pris un mauvais chemin à un moment entre la 6ème et 8ème station. On a pris un chemin de service utilisé pour les secours et fait pour qu’un véhicule à chenille puisse passer. C’est cool, il est tamisé mais il est interdit au piéton normalement.

IMG_6822

Il est 0h30 et on est à 3100m. Il y a quelques passages où il faut s’aider un peu des mains pour traverser des grosses pierres.

IMG_6824

Il fait 7°c, j’ai froid. J’ai beau avoir des couches sur moi, un polaire, des gants, un bonnet, un pantalon collant et des grosses chaussettes de ski, j’ai froid. J’ai du mal à rester en place. Dès que je suis immobile, je ne supporte pas le froid, je tremble. Je regrette les 30°c de Tokyo. Je n’ai pas de mal de tête dû à l’altitude, c’est déjà ça. Fukuda a du mal et prend des longues poses pour s’habituer à l’altitude. Il supporte moins bien.

IMG_6832

Il est 3h10 à la station 8.5 à 3450m, je crois que je vais mourir par le froid. C’est la dernière pause avant le sommet. Il commence à avoir beaucoup de monde et le chemin est pentu et il se réduit en largeur. Plus on s’approche du sommet et plus ça ralenti pour finir en file indienne. J’essaye de doubler par fois mais dès que je fais un effort trop important, je sens bien qu’il y a moins d’oxygène et que mon cœur s’emballe. Je prends mon mal en patience.

4h30, sommet ! Enfin ! La dernière partie était peu longue du fait de l’affluence. il ne reste plus qu’à attendre le soleil prévu pour 4h50. Je tremble de partout. Il doit faire pas loin de 0°c avec ce vent.

IMG_6846

Fukuda me rejoint juste avant le spectacle. Du fait de la couche nuageuse autour, j’ai l’impression qu’il se lève de plusieurs endroits à la fois.

IMG_6848

Très vite, le jour arrive. Il est là. Et le thermomètre remonte. \o/ Le soleil, mon sauveur.

Je peux admirer ce que je viens de monter et voir les retardataires qui arrivent.

IMG_20160809_044518637

Après avoir admiré la vue et repris un peu de force, on s’attaque à faire le tour du volcan. Il est 6h du matin.

C’est grand en fait. Je ne m’attendais pas à aussi grand.

IMG_6854

Le centre du volcan

IMG_6855

Et la photo souvenir au point le plus haut à 3776 m. On ne sent même pas qu’on a fait nuit blanche.

IMG_6861

On passe également par le bureau de poste pour poster quelques cartes postales.

IMG_20160809_061544621_HDR

Encore un peu de temps pour admirer la vue.

IMG_6871

Il est temps maintenant de penser à la descente…. On refait un petit tour. Le temps de payer 300 yens (2.5€) pour aller aux toilettes.
Il y a plusieurs chemins pour monter et descendre le Mont Fuji. Pour l’aller, on a pris le plus simple, le plus facile, le chemin Yoshida. C’est le plus emprunter. C’est pour ça que c’était l’embouteillage à la fin. Pour la descente, on se met d’accord pour essayer un autre chemin réputé le plus dur mais qui offre le meilleur panorama, le chemin Gotemba.

On se prépare, je me mets une bonne dose de crème solaire car ça commence à taper et c’est parti. Il est 9h du matin.

IMG_20160809_061534683

La descente est dur. Je suis moins à l’aise que la monté. Il y a des gros cailloux partout qui oblige à faire toujours attention aux chevilles. C’est épuisant.

IMG_6883

Par contre, en effet la vue est sublime. On voit au loin un amas de centre de la dernière éruption, il y a plus de 300 ans.

IMG_6886

Vers 10h, on rejoint la 8ème station puis la 7ème station vers 10h30 à 3000m. C’est dur dur. Ma cheville gauche fait quelques torsions dans les pierres qui me font pas du bien. Même si on descend vite, ça me parait plus long que la monté. Je commence à être épuisé. Fukuda qui était à la traîne à la monté est en bien meilleur forme que moi et me tire.

Après les cailloux, on a le droit au sable de cailloux.

IMG_6901

C’est un paysage lunaire. On peut courir dans ce sable et avec le dénivelé on peut faire des sauts de 2m et vraiment avoir l’impression d’être sur la lune. Il faut juste penser à s’arrêter de temps pour vider les chaussures pleines de petits cailloux.

Et la dernière ligne droite. Le bâtiment blanc au bout c’est la 5ème station à 1900m d’altitude.

IMG_6903

On arrive là bas vers 11h00. Il nous faut ensuite attendre le bus et rentrer à la station de train Gotenba. Il est temps de trouver un bon restaurant et de manger quelque chose de consistant.

Ensuite, Fukuda propose une judicieuse idée de trouver un onsen pour prendre une douche et se reposer un peu avant de reprendre le train pour Tokyo. Le bain chaud repose les muscles, c’est agréable. Il est de temps de rentrer. Retour à l’appartement, 19h. Un repos bien mérité.

Le lendemain, je ne suis pas trop courbaturé. J’arrive à marcher. Il y a les escaliers qui sont durs à monter ou à descendre. Je dirais par rapport à un trail saintélyon, c’est rien.

En conclusion : Superbe ! Magique ! Et à refaire ! C’est une très bonne expérience. J’aimerais retourner et faire le refuge. Ça permet de s’habituer au 3000m et peut-être mieux profiter encore du spectacle. Le faire en mode trail, ça peut-être aussi une très bonne expérience.

 

J’ai soulevé une montagne !

Depuis le début de mes voyages au Japon, j’ai eu beaucoup de rendez-vous manqué avec toi.
Il y a eu d’abord Hakone. Je pensais te voir mais la pluie et le brouillard à gâcher notre première rencontre.
J’ai cru que je pouvais t’apercevoir dans le shinkansen en allant dans le sud mais pareil, tu planais dans les nuages ou tu te cachais dans la nuit.
L’année dernière je pensais te voir depuis les montagnes qui t’entourent mais encore une fois, tu cachais. J’étais peut-être trop loin pour te voir.
Pour ce sixième voyage, je pensais bien changer la donne et cette fois bien préparer notre rencontre. Choisir le bon jour où tu serais de bonne humeur, souriant et contemplatif. Aller chez toi dans ton fief et t’approcher le plus près possible.
Aujourd’hui ce grand jour est arrivé. Cette rencontre a été exceptionnelle. J’ai été impressionné par ta sagesse et ton imposante stature. Je ne pense pas que je t’ai fait le même effet mais c’est pas bien grave. J’ai également pris un bains dans tes eaux chaudes, c’était bon, c’était reposant. À part ta timidité, j’ai du mal à te trouver des défauts.
J’espère un jour que tu me prennes dans tes bras et que je puisse monter sur tes épaules pour admirer le soleil se lever. Mais il faudra que je revienne car tu te laisses approcher que quand tu as vraiment chaud. Merci en tout cas.

_DSF3441

En dehors de cette rencontre, j’ai fait une belle course dans la forêt aux alentours.

_DSF3427

C’est un spectacle assez spécial car c’est pas vraiment montagneux, c’est presque plat.  J’étais sur un plateau et j’avais toujours l’impression d’être observé par cette montagne posée au milieu. image

Il y a quelque chose de spécial quand on passe dans les villages aux alentours. J’avais l’impression que c’était un mirage ou que cette montagne était tombée du ciel.

_DSF3469

ゲーム \o/

Hello tout le monde,

Je suis encore ici à profiter des derniers jours qu’il me reste. Il n’y a pas de souci, je ne suis pas encore rentré.

Depuis la dernière fois, j’ai bougé et j’ai quitté Tokyo pour aller à Hakone (箱根町) et voir le Mont Fuji (富士山) pendant 2 jours. Un site très touristique où il y a un espèce de parcours en train, en bus, en bateau, et en téléphérique qui prend un peu près une journée et qui permet d’observer la montagne sacrée depuis divers endroit.
La veille, j’ai rencontré un français Florent qui avait décidé de partir également pour Hakone, on a donc fait ce tour ensemble. Un bon voyageur qui a pris un billet d’avion « tour du monde » et qui est allé 2 mois au Kenya, 2 mois en Inde en passant 10 jours à Dubaï. Il était au Japon depuis 3 semaines et il partait dans les jours suivants pour la Californie.
Une bonne rencontre comme je les aime. On a pu partager nos aventures et aimant tous les deux la culture japonaise, on a pu partager nos découvertes et notre vision. C’était bien intéressant.
On a évoquer l’angoisse du retour et de retrouver la routine auxquels je pense de plus en plus. Après, Il y a des choses simples que je hâte de retrouver et qui paraissent banal pour tout le monde. Comme le fait de rester une journée devant son ordinateur en écoutant de la musique et regarder des vidéos en pensant à rien, retrouver du « vrai » pain, du « vrai » fromage, du « vrai » vin, retrouver la ville natale, pouvoir faire un footing sur les bords de l’Yonne. Et bien-sûr, revoir la famille et les amis.

Voici quelques photos du premier jour où on ne voit pas grand chose.

518483125184835051848367

le deuxième jour le temps était meilleur:

51848690

J’en connais certains qui vont me dire mais où est le Mont Fuji. En fait, le ciel n’était pas assez dégagé (oui, c’est un peu l’arnaque).

En prenant une photo de carte postal, ça marche mieux. 🙂

51851034

Donc en fait, non, je n’ai pas vu le mont Fuji, j’ai bien cherché, pris beaucoup de photos mais pas de mont Fuji.

Ensuite, vendredi dernier, je suis allé faire un tour au musée Ghibli. Un musée très intéressant où on voit les dessous de fabrication des dessins animés avec beaucoup d’ateliers.

51849210

Ce week-end, je suis sorti rencontré avec des amis boire un verre dans des bars et rencontrer un peu de monde. Puis, j’ai réservé une nuit dans un capsule hôtel. Une des choses que je voulais faire avant de partir.

51849365 51849331 51849299

Avec le pyjama fourni par l’hôtel et les cabines, j’étais prêt à voyager dans l’espace. J’ai pas si mal dormi que ça. C’est vrai que ça ronfle un peu de tous les cotés et les parois ne sont pas épaisses mais ça reste confortable.
De plus, il y a une télévision, la radio et le réveil. La classe!

51849542 51849510

Voilà, je vis mes derniers moments ici. Demain et après demain, je vais retourner dans les endroits que j’ai adoré, faire mes derniers achats et refaire une dernière soirée demain soir avant de partir.

Pour finir en beauté, je vous ai préparé un petit jeu.

le Jeu : « retrouve la photo o/ »

Sur mes très nombreuses photos que j’ai prise, j’ai fait une petite sélection et j’ai pensé à petit jeu pour vous faire découvrir le Japon autrement. C’est un jeu simple et qui ne demande aucune connaissance particulière. Il suffit juste de retrouver la photo correspondant à la question.

Les photos sont disponibles à cette adresse : http://picasaweb.google.fr/airvInJapan

Pour jouer, c’est simple, vous devez juste écrire vos réponses en
commentaire de ce message. Pour chaque question, Il faut indiquer le lieu et le numéro de la photo. Le lieu est le nom du dossier de la photo et le numéro est en haut à gauche en cliquant sur la photo vous voyez par exemple « photo 3 sur 6 », le numéro de la photo est 3.
J’ai placé les commentaires en modération donc personne ne verra vos réponses à part moi. N’oubliez pas de donner votre email pour que je puisse vous contacter au cas où.

C’est parti!

Sur quelle photo voit-on:

1/ une personne lire un manga
2/ un écolier
3/ un chef de gare
4/ un photomaton
5/ un chat sur un distributeur
6/ un distributeur sous un torii (portail d’entrée d’un sanctuaire)
7/ un contractuel en train de mettre une contravention
8/ des étudiantes en uniforme
9/ des affiches de cinéma érotiques

10/ J’apparais sur 5 photos différentes oui mais lesquelles? (il y a 5 photos à trouver)

Le gagnant est celui qui me donne le plus  rapidement toutes ou le plus de bonnes réponses (si personne ne trouve toutes les bonnes réponses).

Je sens la question venir « mais qu’est ce qu’on gagne à ton jeu? » J’ai pensé à une chose, ramener un petit cadeau (10€) d’ici et l’offrir à l’heureux gagnant et il a même le droit de demander ce qu’il veut dans la limite du possible. Il y a juste une condition, il faut que je connaisse le gagnant de près ou de loin et que je puisse le voir dans les prochains mois. Vous avez jusqu’à demain soir minuit (heure française) pour participer.

Je donnerai les réponses mardi soir avec mon dernier message depuis le japon. J’espère que c’est clair, si vous avez des questions n’hésitez pas.

Pour mon retour, ne t’inquiète pas Johan, mes parents vont se faire une joie de venir me chercher et m’empêcher de prendre un autre avion pour repartir. 😉

東京

Il me reste maintenant qu’une semaine avant la fin. snif…snif…

De temps en temps, je commence vraiment à penser à mon retour et là, j’ai peur. Je suis content de rentrer pour retrouver la famille et les amis mais je sais pas, ça me semble étrange, peut-être la peur de retrouver un train train quotidien que je ne connais plus depuis maintenant 8 mois. Je sens que tout ce que j’ai vu, va me manquer bien-vite.

Allons, pensons plutôt à mes activités que j’ai fait ici. Depuis mon dernier message, je vous avais parlé de mes problèmes de logement. Finalement, je suis resté dans la même auberge de jeunesse. Il y a eu quelques annulations qui m’ont permis de rester jusqu’à maintenant. Un souci de moins.

A part ça, j’ai fait beaucoup de shopping dans un peu près tous les domaines. Je suis retourné à Akihabara (秋葉) retrouvé un univers que j’affectionne. Je suis retourné à Ikebukuro (池袋) et à Shibuya (渋谷). J’ai visité aussi le musée national de Tokyo.

Le week-end dernier, j’ai profité d’Hanami (花見)  où j’ai fait deux picnics à Ueno Park et  Kasai Rinkai Park. Malheureusement, celui de dimanche a été écourté par la pluie. J’ai encore rencontré beaucoup de japonais(es).

51680374 51680326

Demain, je pars pour deux jours pour aller faire un tour du coté du Mont Fuji et enfin revenir à Tokyo, pour faire mes derniers achats, refaire quelques bons restaurants et revoir les gens que j’ai rencontré ici avant de revenir dans notre bonne vieille France.

Voilà un message sans vraiment de choses croustillantes à se mettre sous la dent.

@+