Phileas Fog, mon ami

Bonsoir tout le monde,

Je suis toujours dans mon tour du Japon en 21 jours comme prévu. J’entame mon 9ème jour de mon tour et ma quatrième semaine au Japon. La dernière fois que je vous ai laissé un message, j’étais à Sapporo. Depuis, j’ai bougé, Eh oui. Je suis allé à Aomori (青森) en m’arrêtant au passage à Hakodate (函館) et maintenant je suis à Sendai (仙台)

Comme prévu, à Sapporo (札幌), je suis resté 3 nuits. J’ai visité une très chouette ville situé à proximité Otaru (小樽).
Il y a un port de pêche et où on retrouve beaucoup de restaurants de
poisson, des souffleurs de verre et quelques bâtiments historiques.

50584254 50584327 50584430

J’ai visité une distillerie de whisky à Yoichi (余市). J’ai pu gouter ce fameux whisky japonais . C’est sûr, il vaut mieux l’oublier. Laisser le whisky aux écossais, eux ont le savoir-faire. Ça peut paraitre bizarre de visiter une distillerie de whisky au Japon mais il parait qu’il est très connu sur toute l’archipel et j’ai eu l’idée (mauvaise?) de dire que j’aimais beaucoup le whisky et on m’a donc conseillé de visiter cette distillerie. La prochaine fois, je visiterai une fabrique de saké, je pense que ça se passera mieux.
Pour le petite anecdote, quand je suis arrivé à la distillerie, j’ai vu un japonais que j’appellerai le jacky du coin venir rapidement vers moi vêtu d’un blouson en cuir et une casquette avec un aigle et écrit dessus « America ». Il a levé le bras pour m’accueillir et il a commencé à me baragouiner deux trois phrases en anglais en croyant que j’étais américain. Je lui explique rapidement d’où je viens et ce que je fais ici. Il est réparti le pauvre un peu déçu. Il m’a bien fait rire sur le coup.

Voilà, quelques photos de la distillerie.

50624735 50624784

Je retiendrais surtout d’Hokkaido, c’est la nourriture. Tellement de bonne choses à manger que chaque repas est comme un voyage où mes papilles salivent de toucher autant de délices. Je vous laisse admirer un peu.

50584491 50584540 50625220

Pour pas très chère en plus entre 1000- 1800 円 (8-15€). Il y a bien-sûr des restaurants beaucoup plus huppé où la facture peux grimper à 50€ surtout les restaurants qui servent du crabe des neiges, un met très recherché.

J’ai également été dans un sushi bar où sans mentir il y avait une quarantaine de variétés de sushi. Des poissons totalement inconnus que je n’arrivais pas à trouver dans mon mini-dictionnaire qui contient pourtant une grosse partie « lexique culinaire ». Ceux qui ont fait ce lexique, je crois qu’il ne sont jamais allé dans ce bar. J’ai essayé quelques spécialités comme le sushi de crabe des neiges ou le sushi de morue, un délice. Plus difficile par contre avec le sushi de ventouse de poulpe, un espèce de goût caoutchouteux.

Suite à ça, j’ai pris un express pour rejoindre Hakodate qui est la grosse ville la plus au sud de l’île d’Hokkaido. Il faut dire que le trajet en train était magnifique, la ligne longe le bord de mer, les paysages sont somptueux.

50626041 50626058 50626391

Puis j’ai pris un autre express pour retraverser le plus long tunnel sous-marin du monde (53,8km) pour rejoindre Aomori.

50626648 50626666

L’aventure à Hokkaido, ça arrête là. A l’origine, je voulais aller à la pointe nord mais les chutes de neige et surtout le manque de temps m’ont dissuadé. Je dois finir mon tour avant le 21 mars qui correspond à la fin de mon pass pour le train. Je sens que ça va être juste, il me reste tellement de choses à voir. Il va falloir que je fasse des choix. Enfin bon, vaut mieux ça que l’inverse, hein. Je sais que je vais tricher un peu. Je vais finir mon tour à Kyoto (京都) et non pas à Tokyo (東京) où je vais rester une semaine. Puis, je rentrerai sur Tokyo (東京).

Suite de mon voyage, j’ai dormi à Aomori où je suis sorti dans un bar bien sympa et le lendemain, j’ai visité le musée de la région assez générique contenant divers objets (archéologie, coutumes locales, historique…) de toutes les époques.

50627045 50627072 50627238 50627282

Et maintenant me voilà à Sendai où j’ai visité l’une des plus belles côtes japonaises à Matsushima (松島). Vraiment, j’étais au paradis. J’aime beaucoup être ici mais avec des paysages comme ça, je crois que je vais vraiment tomber amoureux. Marcher le long de cette côte avec une douce musique japonaise et j’avais l’impression de voler. De voir ces nombreuses petites îles avec les pins du japons, vraiment magnifiques. Et encore, le temps n’était pas terrible. J’imagine cette côte en pleine été, ça doit un rêve.

50628373 50628408 50628609

Bon, aller, je vous laisse, je vais demain à Nagano dans les alpes japonaises où peut-être je vais retrouver Pierre Fulla avec son « Ici, à Nagano… ».

@ Bientôt et sortez couvert.

Ah oui, au fait, Johan merci pour ta délicate attention mais je sais pas ce que je fais après-demain, alors bon, pour mon retour, on verra ça la vieille, comme d’habitude. Tu sais demain, c’est loin. 🙂

サポロビール

Aller, je reviens un peu par ici. Désolé, j’ai été un peu trop occupé ces derniers temps. On va dire que j’étais absent pour sur-activité festive.

J’entame maintenant ma troisième semaine et je vous écris depuis le nord du Japon plus exactement, Sapporo (札幌) situé sur l’île d’Hokkaido (北海道).
Depuis mon dernier message, j’ai continué à visiter Tokyo et à rencontrer quelques japonais(es). Je ne l’avais pas encore dit mais en arrivant ici, j’avais un deuxième contact à part Robert. Un japonais Satoshi que j’ai rencontré en octobre dernier quand j’étais aux États-Unis et avec qui j’avais gardé contact. Il m’a présenté quelques amis et organisé quelques soirées et de fil en aiguille, je suis pas mal sorti. J’ai vu un coté sympa avec les Izakaya (居酒屋), bars-restos typiquement japonais où l’alcool et la nourriture sont bon marchés dans une bonne ambiance détendue et un coté plus sombre avec les boites de nuit typiquement occidentales où on retrouve beaucoup d’étrangers et des japonaises en quête de se faire un peu d’argent ou de se faire payer à boire pour quelques services plus ou moins tendancieux.

Je suis allé aussi à Yokohama qui comme me le signalait une japonaise originaire de là-bas, est la plus grosse ville du pays puisque Tokyo n’est qu’un regroupement de villes. C’est une ville au bord de mer situé à une trentaine de kilomètres du centre de Tokyo où on retrouve le plus beau Chinatown du monde, enfin de tout ceux que j’ai visité et de loin.

50431591 50431560IMG_7534

Puis le lundi, je suis allé à Naeba (苗場), pour revoir Robert. C’est une station de ski à un peu moins de deux heures de train au nord de Tokyo. Il m’a gentiment accueilli dans sa chambre en ni vu ni connu. Il travaille dans un énorme hôtel assez huppé où je pouvais pas vraiment me payer une chambre. Je suis resté deux jours. Deux jours vraiment sympa. Il m’a présenté à tout le staff qu’il connaissait, c’est à dire une quinzaine de personnes qui m’ont accueilli les bras ouverts comme jamais je ne l’aurais pensé. J’étais même gêné tellement c’était trop. Grâce à Robert et à eux, j’ai pu aller skier le lendemain pour trois fois rien. J’ai payé 4000 yens (33 euros) pour la location de ski, bottes, pantalon et lunettes et le forfait pour les remontées mécaniques. Que demander de mieux. Pour ceux qui se pose la question, j’ai repris le ski acrobatique. Les stations au japon sont aménagés pour les snowboarders et donc il y a des sautoirs, des rampes et des couloirs en tube. J’ai retenté quelques petits sauts mais cette fois ci sur des lieux aménagés. J’ai manqué les sélections pour les JO de Vancouver, j’espère être prêt pour les prochains.

50431971 50431944 50431883 50431812

Le lendemain, je suis allé à Nagayoka avec Welli, un nippon-brésilien qui travaille avec Robert qui m’a fait visité cette petite ville où ces parents habitent situé pas très loin de Naeba.

50432139

Puis j’ai pris un train de nuit pour Sapporo. D’ailleurs, j’ai galéré pour l’avoir (merci au passage à Welli pour l’aide). C’est un train un peu spécial où les agents de Japan Railways n’étaient pas forcément au courant des horaires et surtout si je pouvais le prendre avec mon pass. Finalement, j’ai dû payer un supplément de 9500 yens (78,8 euros) pour le prendre. C’est un train couchette qui permet de rejoindre Sapporo en 12 heures. Je l’ai pris car j’économise une nuit d’hôtel et du temps.

Je me retrouve maintenant à Sapporo, réputée pour sa bière et ses ramens (ラーメン). Je vais rester 3 jours pour visiter la région et après…c’est une autre histoire.

50433488 50433213

Pour répondre à la question sur les japonaises. J’avais des présomptions avant de venir ici mais maintenant, c’est sûr, je le sais, les japonaises sont les femmes les plus belles du monde. Je ne dis pas ça comme ça ou parce que je suis ici. Non, pas du tout.  J’ai observé attentivement et je parle en toute objectivité, en utilisant différents critères comme la beauté naturelle, le style, la coiffure, la tenue vestimentaire et le sourire. D’ailleurs, quand je suis arrivé, j’avais mal au cou. Je croyais que c’était dû au matelas japonais qui sont dur mais pas du tout, j’ai compris par la suite, c’est à cause d’elles, à force de me retourner dans le métro ou dans la rue.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, vous pouvez éteindre votre ordinateur.

Tschuss!