Un taux, ça va

Aujourd’hui, je viens vous parler d’argent. J’ai envie de parler surtout du taux de change yens / euros.  C’est un truc que je regarde souvent en étant ici car ce taux varie très fortement. Pendant ces 3 mois, j’ai fait souvent des retraits et j’ai eu besoin de changer de l’argent souvent. Avec ce taux qui varie beaucoup c’est un véritable casse-tête. Quelle est le bon moment ? J’attends demain ? Aujourd’hui c’est peut-être le bon moment ? Je peux attendre encore ? C’est toujours très dur…

Voici le taux euros / yens sur les 7 dernières années :

Le plus bas était à 94.2 yens pour 1 euro en juillet 2012
Le plus haut était à 169.5 yens pour 1 euro en juillet 2008

Ces variations sont difficilement explicables simplement. Le yen est souvent une valeur refuge quand il y a des crises dans les grandes bourses européennes ou que il y a de l’instabilité politique. Il y a le gouvernement japonais qui essaye aussi de temps en temps de relancer les exportations japonaises et pousse à ce que le taux soit haut ou il y a les périodes de tourisme aussi. Bref, il faut une boule magique pour comprendre tout ça.

La conséquence est que c’est difficile d’établir un budget pour les vacances 6 mois voir un an à l’avance, on peut juste donner une fourchette. Prenons un budget sur place de 300 000 yens pour un mois. ce qui est un bon début pour se faire plaisir, se loger, visiter et bouger. Si on prend les taux extrêmes vu plus haut : un euro à 94.2 yens, ça fait 3184 euros et si on prend un euro à 169.5 yens, ça fait 1769 euros. Et ça c’est la variation sur une durée de 7 ans, c’est beaucoup je trouve. C’est quand même fou de se dire que son budget de vacances est compris entre 1769 euros et 3184 euros pour faire la même chose. Bien-sûr, j’ai pris les extrêmes pour illustrer ça mais quand même.

si je prends le taux de mes voyages personnels depuis 7 ans.

mars-avril  2010 : 112~119 yens
avril 2011 : 123 ~ 115 yens
avril 2012 : 105 yens
septembre 2013 : 130 yens
novembre 2014 : 140~145 yens
décembre 2015 : 130 yens
août 2016 : 113~115 yens
juin-juillet-aout : 123~130 yens

Ça fait quand même des variations de 30%.

Je repense à ma décision de venir ici et de prévoir un budget pour partir. Je voyais bien un budget autour de 500 000 yens pour mon voyage ici. Histoire de vivre et sortir sans faire le foufou. J’ai vu un yen varié entre 115 et 130 yens entre ma décision et le moment où je pars. C’est le genre de truc qui te fait varier ton budget de plus ou moins 500 euros voir 1000 euros. Genre un cas tu fait la fête plus souvent et tu penses un peu moins et l’autre tu te restreints un peu plus.

Sur mon voyage, je retire souvent entre 30 000 et 50 000 yens à chaque retrait selon mes dépenses. Si par exemple, je retarde mon retrait et le taux augmente de 1 yen, je peux gagner 4~5 euros sur un retrait de 50 000, ça vaut le coup de regarder et des fois de juger si c’est un bon taux ou pas.

C’est marrant mais souvent pour un japonais qui travaille et qui gagne sa vie normalement, j’ai l’impression que 1000 yens c’est pas grande chose. C’est genre 5 euros chez nous. Mais quand on y pense selon le taux, ça vaut entre 6 euros et 10 euros. Pour un japonais, il a la même perception de ce que représente 1000 yens mais nous elle varie selon le taux, c’est des fois difficile de se comprendre.

Je reviendrai plus tard sur mes dépenses 🙂

 

 

Un nouveau voyage

Bon voilà, comme vous le sentiez depuis un moment, je repars encore au Japon. voilà tout est dit.

C’est que la…cinquième fois que je pars au Japon. Cinquième fois ? Mais oui, cinq fois, PUTAIN !! Cinq fois !!!! Après 2010, 2011, 2012, 2013, je repars cette année en 2014. Mais pourquoi encore une fois ? Je me suis posé la question. Je ne sais pas où aller. Je pourrais retourner en vacances au Portugal et voir la famille ? Je connais par cœur le pays et la dernière fois, je n’étais pas forcément enthousiasmé de retourner là-bas. Peut-être un jour avec des amis. 😉 Partir ailleurs ? Dans un autre pays ? Ouai bof. Non, ça sera le Japon. C’est tout, c’est comme ça. Ca te fait pas peur ? Un séisme ? Une éruption ? Un tsunami ? Une inondation ?  Une contamination ? Non mais c’est tout, c’est comme ça.

Avant toute chose, je voudrais encore faire un petit retour en arrière pour ceux qui arrivent en cours de route. J’ai écrit ce blog pour garder une trace et pour ne pas perdre la mémoire. J’ai relu donc mon blog en entier pour faire rafraîchissement mémoriel. Je vous en fait profiter.

Voici un petit résumé.

En 2009, un jour, j’ai décidé de partir au pays des caribous.
En septembre 2009, J’arrive à Montréal. Il y a eu des belles rencontres et des bonnes choses à manger.
La voiture de marque Chevrolet Malibu vous connaissez ? Moi j’avoue que non.
En voiture Simone, c’est parti ensuite pour les États-Unis pour 3 semaines.
D’abord Boston, puis un Jacuzzi à New Bredford.
Puis New York avec Atlantic City pour arriver à Washington.
En évitant une chute du Niagara, je visite Toronto et Ottawa, je reviens à Montréal.
Et Paf ! Un camion dans le cul et c’est l’accident avec ma belle voiture.
Zéro traqua, l’assurance est . Avec une voiture de remplacement, c’est reparti pour le nord du Québec et les baleines.
Après un tour de deux semaines, je trouve une cabane à Montréal. Un petit quartier sympa qui me rappelle mes origines.
Mais le temps passe encore et on se retrouve en février 2010, je m’ennuie. Je dis donc « Bye Montréal« , Une grand traversée du Canada pour les jeux olympiques à Vancouver pendant une semaine. J’ai envie de Japon.
Je passe 2 mois de rêves sur les 4 îles Honshu, Hokkaido, Shikoku et Kyushu. Il y a eu encore des bonnes rencontres. Je tombe amoureux.
Retour en France, installation à Lyon en mai 2010 et retour à la vie normale.
Des envies me reprennent. Voyage au Japon en avril 2011, 1 mois et demi après Fukushima pour un mariage et des concerts.
Voyage au Japon en avril 2012, où j’ai dit que c’était la dernière fois.C’était nul et tellement nul que je me suis fait attaquer par aigles.
Changement d’avis, nouveau voyage au Japon en septembre 2013, j’aime faire des rencontres et les idoles et les idoles et les idoles. J’ai fait de la course à pied aussi.
On est maintenant en 2014.

Et maintenant je repars tout le mois de novembre, exactement du 1er novembre au 1er décembre. Que vais-je faire ?

Je voudrais repartir un peu à l’aventure, rencontrer des gens et être surpris. J’ai des choses dans les cartons mais comme d’habitude, je dévoilerai ça en cours de route, j’ai rien de vraiment concret. Comme pour mon premier voyage, je vais réserver le début de mon voyage et ensuite rien, on verra l’humeur et les rencontres. Je sais que je vais courir surement dans des montagnes, je vais faire des concerts, voir des idoles (Sayu \o/) et c’est sûr sortir de Tokyo. Je vais rencontrer des gens, sortir, bien boire et bien manger. Pour le reste, je laisse l’inspiration venir. 🙂

Pour le billet d’avion, si vous vous souvenez l’année dernière j’étais parti pour du low cost avec une escale de 4 heures à l’aller et de 12 heures au retour avec Alitalia pour un prix extraordinaire de 549€. Avec une nuit dans un hôtel à coté de Milan pour le retour pour faire passer les 12 heures, ça m’a coûté environ 600€. Pas le top c’est sûr mais ça s’est bien passé mais quand même pas le top. J’ai utilisé la même méthode cette année en utilisant des comparateurs de prix comme illigo. J’ai fait ma petite analyse sur 10 jours. Tous les jours, à différentes heures de la journée je faisais des relevés de prix.  Avec toujours les mêmes exigences : partir de l’aéroport de Lyon et avec une compagnie européenne. J’ai eu moins de différences de prix cette année que l’année dernière. Le prix du billet variait de 600€ à 700€. Il faut savoir que les prix les moins chères vers 600 € sont sur des sites qui facturent des gros frais pouvant aller jusqu’à 80€ pour des frais dossier et des frais bancaire, des frais qui n’apparaissent bien-sûr qu’au payement. Au final, c’était à peu près équivalent autour de 700€.
J’ai donc pris le meilleur trajet possible. Le trajet le plus rapide et avec le minimum de temps d’escale J’ai choisi la compagnie Tyrolean Air (compagnie autrichienne) pour le voyage en passant par le site ebookers. J’ai une escale d’une heure à l’aller et une heure au retour à Vienne pour un voyage de 14h20 à aller et 15h au retour. Le billet m’a coûté 705€ avec des bons horaires. j’arrive le samedi matin à Tokyo et je repars le lundi matin.

Le risque est cette heure d’escale. J’en connais un qui doit rigoler. Je sais que l’ami Albatruc préconise au moins 2 heures d’escale pour éviter les imprévus mais je suis joueur. J’ai déjà pris cette compagnie pour mon retour en 2011 avec cette heure d’escale et j’en garde pas un mauvais souvenir.  L’aéroport de Lyon n’est pas un gros aéroport donc moins de risque de retard au départ et l’aéroport de Vienne est essentiellement un aéroport de transit, je compte sur leur organisation pour ne pas trop courir. Pour le reste, il y a Master…On verra bien.

@ bientôt 😉

Bienvenue

Bienvenue à toi nouveau visiteur, visiteur occasionnel ou visiteur régulier de l’ancien blog. En résumé, tu peux retrouver sur ce blog mes rapports de voyages de 2009 avec mon départ pour l’Amérique du nord où je suis resté 6 mois. Après avoir atterri à Montréal, J’en ai profité pour visiter les États-Unis, fait le tour du Québec et ensuite traverser le Canada pour rejoindre Vancouver. Après cette longue, voir très longue traversée, j’ai franchi le pacifique pour rejoindre le Japon en 2010 où je suis resté 2 mois. Je suis retourné de nouveau au Japon en 2011 puis en 2012. Je m’apprête maintenant à retourner de nouveau là-bas pour donc la quatrième fois et j’espère vous raconter de nouvelles aventures.

Sinon, j’espère que la nouvelle décoration vous plait. J’ai passé un petit moment à la faire avec mes petites mains brouillonnes. Pour ceux qui se demande mais quelle est ce dessin et ce train dans cette bannière, le train est une ligne que j’ai pris l’année dernière pour aller à Matsushima et elle est décoré avec les dessins d’un célèbre mangaka japonais originaire de la région que j’ai découvert par la même occasion : shotaro ishinomori, ces œuvres ne sont pas très connu chez nous à part peut-être qu’il est à l’origine de la série Sankukai.

Dans un nouveau terrier

Arrivé! Oui, enfin arrivé! Je vous écris actuellement de mon dortoir de l’auberge de jeunesse à Vancouver. Je suis arrivé à 22h (-9h de décalage avec la France) de mon long périple, j’ai pris une bonne douche et j’ai mangé un bon repas.

Je commence par une description de mon voyage.

Lundi 8 février

Je viens de passer ma première nuit dans le bus sans trop de souci. Je fais des micro siestes de 2 heures car on est réveillé par le chauffeur qui annonce les arrêts et  qui allume les lumières du bus. Pour l’instant, ça va. Je m’occupe comme je peux. J’écoute mon lecteur mp3 en boucle et en apprenant les phrases de base en japonais. Je discute aussi avec mes voisins. La plupart vont à Vancouver pour les jeux olympiques avec déjà un programme établi à l’avance. En discutant et en consultant des guides qu’ils ont ramenés, Je vois déjà que le hockey commence ce week end et avec l’équipe du Canada. C’est un bon point, il va y avoir de l’ambiance dans les bars. Un autre bon point est que les tickets pour les compétitions ne sont pas tous vendus. Il en restera pour le jour même. J’ai peut-être une chance d’en avoir un. En tout cas dès jeudi, je vais aller me renseigner. Il y a bien-sûr le prix qui sera peut-être un frein. On m’a dit que le billet pour la cérémonie d’ouverture pouvait couter 150$ minimum et qu’il reste des places à 500$. Je payerai pas ce prix, c’est clair. Je préfère aller dans un bar et me siroter une bonne bière. J’ai toujours mon principe en tête: celui qui s’attend au pire n’est jamais déçu. Enfin, bref, le voyage se passe bien, voici quelques photos des grands lacs dans l’Ontario:

49602244 49602205

Mardi 9 février

Cette deuxième nuit a été plus dure. j’ai ressenti quelques douleurs sous les genoux. Surement dû à la pause que je n’ai pas faite pendant la nuit. La fatigue était trop forte, je suis resté dans le bus. Suite à ça, on est passé par Winnipeg avec une grand pause de 2 heures. L’attente est un peu longue mais ça me permet de marcher et retrouver un peu des sensations. J’ai changé de vêtements dans la salle de bain de la station de bus.
On a un passager gentillet un peu schizophrène qui parle tout seul même la nuit. Certaines blagues fusent comme il a un forfait illimité avec kit main libre dans la tête ou il est conférencier dans une université. Il y a une bonne ambiance.
Quelques photos des grandes prairies.

49602480 49602409 49602376

Mercredi 10 février

Dernier grand arrêt à Calgary avant d’arriver à Vancouver. Je commence vraiment être fatigué. Cette dernière nuit a été très dure. J’ai vraiment eu du mal à trouver une position adéquate pour dormir.  J’ai essayé de m’allonger sur les deux sièges, ou d’étendre mes jambes sur les cotés mais rien à faire. Il n’y a qu’une seule position pour moi, c’est assis et la tête sur la fenêtre ou le coté du siège.
Tout le monde est là sauf le schizophrène qui apparemment à raconter des saloperies à un agent de sécurité et il est donc parti menottes au poignées et n’a pas pu repartir avec nous.

C’est la plus belle partie du voyage avec la visite des rocheuses et les fameuses alpes canadiennes:

49602843 49602809 49602752

Voilà, fini, un beau voyage que je ne ferai qu’une fois. C’est long, trop long. Les bus ne sont pas confortables, loin de là et les arrêts sont nombreux. Pour le paysage et le coté aventure, je le regrette pas ça c’est sûr.
Coté nourriture, tous les lieux où on s’arrêtait était aménagé et il y avait souvent une cafétéria. Le problème est que les menus ne changent pas: burger frites ou sandwich chips. Rien de jouissif.

voici, une des cafétérias bien typique:

49639983

Me voilà, maintenant à Vancouver. Je suis arrivé de nuit donc je n’ai pas vu grand chose pour l’instant mais j’ai hâte de voir. Déjà, on m’a dit que la ville était composé de 30% d’asiatiques. La ville a été fondé par les chinois qui ont participé à la construction de la première ligne de chemin de fer Trans-Canada. Le chinatown de Vancouver est plus vieux que la ville elle-même. J’ai déjà remarqué ça en arrivant en ville et voyant des banques, des restaurants avec le double affichage chinois-anglais. J’ai fait aussi un tour du quartier de l’auberge de jeunesse et je suis tombé sur un petit restaurant japonais avec que des japonais à l’intérieur. J’ai pris un délicieux ramen de légumes:

49602898
Bon, il est tard, j’ai encore une rude journée demain.
Avec le ventre bien plein, le corps propre et un lit douillé, je vous laisse!

お休みなさい

Ce n’est qu’un au revoir

Voici ce dernier petit message avant de quitter Montréal.

C’est bon, c’est fait, je quitte maintenant cette ville qui m’a accueilli pendant exactement 5 mois. J’ai quand même un petit pincement au cœur de devoir me séparer comme ça sans vraiment trouver ce que je cherchais. Montréal est si chaleureuse et accueillante. Elle regorge de personnes venant d’horizon différent et prêt à partager leur moment de joie et de peine. Je n’oubliera pas ces soirées originales pleines de grands moments. Il y a eu bien-sûr ce froid rustre, dur voir même très dur. Beaucoup diront que cette année, on a eu de la chance d’avoir un hiver plutôt clément et sans trop de neige. Mais déjà ça, ce n’était pas forcément facile.
J’ai rencontré beaucoup de monde des voyageurs de la première heure, des aventuriers ou simplement des nouveaux émigrants prêt à passer des soirées à partager leur quotidien québécois.
Je n’oublierais pas non plus, l’accueil des québécois prêt à faire découvrir leur beau pays et toujours disponibles pour nous maudits français.
Je n’oublierais pas les moments de doute ou d’incompréhension face à leur parler différent du nôtre. Je repars avec quelques expressions ou mots dans mes bagages comme le tabernacle, hostie de niaiseux, le « c’est correct » à tout bout de champ…

C’est sûr, il n’y a qu’une chose à dire, comme Robert, je reviendrai à Montréal.

Pour finir, les dernières photos que j’ai prise hier sur les bords du Saint Laurent.

49468588 49468534 49468488

Passons à la suite, je pars dès ce soir à 21h (il est 16h, ici) pour trois jours de bus à travers la Canada jusqu’à Vancouver. Voici, le trajet que je vais faire (cliquer ici).

Les heures de passages (heure locale)

Ottawa  Dimanche7 février à minuit

Sudbury  Lundi 8 février à 7h15

Thunder Bay  Lundi 8 février à 23h15

Winnipeg Mardi 9 février à 10h

Regina Mardi 9 février à 21h

Calgary Mercredi 10 février à 7h45

Vancouver Mercredi 10 février à 21h35

Je ne sais pas si je pourrais me connecter d’ici là. Mais bien-sûr, je vous tiendrais au courant de ce voyage.

Je reviendrai à Montréal

Je vous écris en ce moment même de Montréal où je suis rentré depuis hier soir.

Si vous vous souvenez bien la dernière fois que je vous ai laissé un message, j’étais à Atlantic City, il y a un plus d’une semaine.
J’ai beaucoup de choses à raconter et à vous montrer depuis ce dernier message. Je décline toute responsabilité en cas de crise d’épilepsie, de  somnolence ou d’endormissement à la lecture de ce message.

Vous êtes prêt? C’est parti et bonne lecture!


Le lendemain de mon dernier message, j’ai continué à visité Atlantic City. Je suis allé sur le bord de mer:

44874312 44874266 44874260

Pas mal, non? Je sais j’ai mis une photo de moi pour que vous voyez bien que j’y suis allé. Je vous connais…
Je ne me suis pas baigné, l’eau était froide mais en tout cas, il faisait beau et assez chaud (~20°c).

Après ce petit détour, j’ai repris la route direction Washington DC où je suis resté deux jours.

En passant, j’ai vu Philadelphie (de loin):

44874355

IMG_5089

En arrivant, comme à Boston et à New York, je me suis garé en périphérie de la ville. J’ai trouvé une place gratuite dans une rue pas très loin d’une station de métro. J’ai pas trop galéré, les stations de métro était bien indiqué pour une fois.

Washington est une ville très propre et très moderne. Elle m’a laissé une impression de ville de fonctionnaires « à l’américaine ». Au cœur de la ville, on retrouve des hommes en costard cravate et des jolies femmes en « talon-tailleur » qui courent un peu partout discutant forcément politique.

J’ai visité quelques monuments de la ville : la maison blanche, le capitole et le Lincoln memorial. C’est ce dernier monument d’ailleurs qui m’a vraiment impressionné. Il est immense et imposant:

44874385 44874379 44874367

(bon, je sais, j’avais dit pas de photo de touriste mais là, désolé, j’ai pas pu résister)

En voyant ça, j’ai tout de suite pensé à Luther King et son fameux discours. D’ailleurs il y a une plaque en son honneur. Et ensuite, j’ai pensé à deux films:

– La planète des singes de Tim Burton quand le héros revient sur terre et découvre une tête de singe à la place de la tête d’Abraham Lincoln. Cette scène m’avait marqué.

– Forrest Gump: quand Forrest assiste à la manifestation anti-guerre durant la guerre du Vietnam.

C’était marrant de retrouver tous ces souvenirs en regardant simplement ce monument.

A part ça, j’étais encore en auberge de jeunesse où le soir j’ai fais une « pasta party ». Des employés de l’auberge avaient préparé différents plats de pâtes pour les gens de l’auberge. C’était bon, ça changeait des classiques hamburgers mais le repas n’a pas duré longtemps et surtout ça manquait un peu d’ambiance pour détendre l’atmosphère.

Ensuite, jeudi dernier, j’ai fait une grande remontée pour retourner au Canada et plus précisément aux chutes du Niagara. J’ai fait 750km en une journée sans me perdre! Ou presque, je me suis perdu en arrivant.

Cette fois-ci, j’ai passé la frontière sans problème et sans deuxième inspection. En arrivant à Niagara Falls (la ville où sont les chutes), comme je l’ai dit, je me suis perdu enfin comme d’habitude. La ville est grande et beaucoup plus grande que ce que je croyais. Je me suis arrêté à une station pour demander mon chemin au pompiste. Encore une fois, il m’a aidé sans problème. Il arrivait pas à localiser bien l’adresse que j’avais indiqué. Il a téléphoné à un taxi pour lui demander des renseignements supplémentaires. Et 5mn après j’étais à l’auberge. Encore un belle exemple de l’accueil et de la sympathie des gens que l’on peut rencontrer au Canada et aux États-Unis.

Je suis resté 3 jours. Je devais logiquement resté deux nuits. Le manager de l’auberge (un québécois de Montréal) m’a offert une nuit supplémentaire car en ce moment, c’est la basse saison et l’auberge était presque vide. C’est vrai, il y a pas grand chose à faire à part les chutes, mais bon, j’ai profité de l’aubaine.

Le premier jour, je suis allé aux chutes. La matinée commençait bien, le ciel était nuageux sans plus. J’étais à 25mn à pied des chutes sur le bord de la rivière. En arrivant, là-bas, une légère petite pluie commençait à tomber. J’ai pris ensuite un petit bateau pour aller au bord des chutes. ça ressemblait à ça:

44874490

J’étais dans ce type de petit bateau que vous voyez prés de la chute d’eau américaine.

Dans le bateau, Il commençait à pleuvoir un peu plus fort et surtout il y avait un vent qui soufflait et renvoyait l’eau des chutes sur nous. Mais la vue en dessous des chutes est à coupé le souffle. Voici, les photos que j’ai pu prendre:

44874536 44874530 44874525

Ça ne se voit pas forcément mais Il faut dire que j’ai mouillé la moitié de mon appareil pour ces photos. Les K-ways bleus (certains diront des préservatifs bleus) étaient fournis pour se protéger mais je suis ressorti complètement trempé.

Pour vous en rendre compte.

Avant les chutes:

44874552

Après les chutes:

44874559

En sortant de là, j’ai voulu approché les chutes par le haut. Là aussi, c’était mission presque impossible, il commençait à pleuvoir fortement et le vent renvoyait l’eau des chutes sur moi. J’ai réussi à prendre ça:

44874572 44874569

J’ai mouillé l’autre moitié de mon appareil pour ça.

J’ai pris aussi un vidéo pour vous rendre compte de la tempête qu’engendre les chutes:

En sortant de là, j’ai voulu rentré à l’auberge et je me suis pris une belle averse. J’avais oublié mon parapluie dans la voiture, je suis arrivé complètement trempé. La poisse!

Heureusement, le lendemain, le temps avait un peu changé. J’ai pu profiter d’un excellent soleil et j’ai pu prendre des magnifiques photos:

44874626

44874643 44874633

Le magnifique arc en ciel! En plus, le vent avait tourné et on pouvait approcher les chutes sans se prendre des éclaboussures comme le jour précédent.

Dimanche dernier, après cette visite, je suis parti à Toronto. C’est assez proche de Niagara, environ 1h30 de route. Dans ce voyage, j’ai emmené un australien et une australienne que j’ai rencontré la vieille à l’auberge. Il allait à Toronto et ils se sont proposés de m’accompagner. Ils étaient déjà allé à Toronto, ils m’ont aidé à me diriger, à me garer et à trouver l’auberge de jeunesse. Bizarrement, cette fois-ci, je ne me suis pas perdu. 🙂
Je suis resté jusqu’à mardi dernier.
J’ai visité le royal museum d’Ontario. L’histoire et la géographie de l’Ontario sont représentés dans ce musée.  Il y a surtout une très bonne description également des premiers peuples qui ont habité dans l’Ontario. Ils ont une belle collection sur les dinosaures ramassés dans la région.
Il y a également beaucoup d’objet sur un peu près tous les pays du monde. Les objets ne présentent pas beaucoup d’intérêts quand on compare aux musées parisiens, londoniens ou new-yorkais.

Je suis allé voir le CN Tower. Une tour qui permet de voir la ville à plus de 400m de hauteur. Je suis arrivé en fin d’après-midi pour pouvoir admirer la ville de jour, voir le couché de soleil et admirer la ville la nuit.

Des photos de jours:

44874761 44874746 44874741

Le couché du soleil:

44874805 44874786

Le levé de la lune:

44874805

Ensuite de nuit:

J’ai utilisé un réglage de mon appareil pour faire des photos spéciales de nuit:
44874831

Sans le réglage et sans flash:

44874854

Voici d’autres photos:

44874893 44874877 44874871

De là haut, j’ai pu prendre ma voiture que j’avais stationné au centre ville:

44874912

(la voiture beige au milieu des trois voitures noires)

Un étage plus bas, il y avait une dalle en verre qui permettait de voir la ville à plus de 300m de hauteur:

44874982

Le dimanche soir, le jour de mon arrivée, je suis sorti pour aller un boire un verre au centre-ville et il n’y a avait pas un chat dehors et il n’y avait pas d’ambiance dans les bars. C’était assez triste.
Le jour, la ville grouille d’hommes d’affaire en tout genre qui courent pour aller dans leur grand immeuble.

Ensuite, mardi dernier, je suis allé à Ottawa avant de rentrer à Montréal. Je suis allé au Musée des civilisations. Un musée très intéressant sur l’histoire du Canada. Il est d’ailleurs beaucoup plus intéressant que celui de Toronto même s’il est beaucoup plus petit. Une chose très intéressante, c’est la description des différents peuples avec leur langue et leur culture qui ont habité ou habitent encore le Canada. J’ai beaucoup aimé la partie sur les métis. Je pensais pas du tout qu’ils étaient considérés comme une communauté à part entière.
Pour approfondir et connaître ce pays qui m’accueille, je suis allé visité le parlement canadien. Là où siègent les députés et les sénateurs. J’ai fait en plus une visite guidé.

Petite anecdote: Pendant la visite, l’hôtesse demande aux gens comment s’appelle le premier ministre canadien. Et il y a eu un gros blanc. Personne ne disait rien. Et devinez qui a répondu à la question? Oui, oui, j’ai soufflé la réponse timidement. Enfin, je le savais parce que j’ai juste entendu son nom à la radio, le matin-même. Mais, je crois qu’il y avait pas beaucoup de canadiens dans le groupe. J’espère en tout cas.
Ah tiens, c’est une question que je me pose: parmi les français qui lisent ce blog qui connaît le nom du premier ministre canadien? je paris personne…On peut pas dire qu’il fasse parti du show-biz. Peut-être que lui travaille vraiment au lieu de se montrer sur yacht. Non, non, je ne pense à personne en particulier.

Voilà, j’ai fini de vous raconter tout ça.

Je pense que je vais continuer encore mon voyage. J’ai bien envie de visiter le Nord et l’Ouest du Québec. Pendant que je suis lancé.
Un peu de repos, un nouvelle préparation et c’est reparti…

A bientôt!